Qui veut verser de l’argent à Michael Cohen?

Alors que Michael Cohen, l’ex-avocat de Donald Trump, fait de plus en plus vaciller le président des Etats-Unis, voilà que son propre avocat, Lanny Davis, se lance dans une récolte de fonds en son nom. Oui, vous avez bien lu: une RECOLTE DE FONDS.

Résumons: Michael Cohen (photo: Getty Images), coriace avocat dit le «pitbull», celui qui jusqu’à il y a peu assurait être prêt à «prendre une balle pour Donald Trump», a longtemps brassé des centaines de milliers de dollars. C’est lui qui a fait des virements de 130 000 et 150 000 dollars à une actrice porno, Stormy Daniels, ainsi qu’à une Playmate, pendant la campagne présidentielle de 2016, afin qu’elles cessent de se répandre en détails sur leur supposée liaison avec Donald Trump. Des montants que le président a par la suite admis avoir remboursés.

Mardi, l’homme qui porte des vestes en cuir d’autruche à 15 000 dollars, celui qui se royaume dans de luxueux appartements de Manhattan, le roi des stratégies d’intimidation pour attaquer ses adversaires et défendre ses clients, est passé à table. Il a plaidé coupable pour des infractions bancaires et fiscales et admet avoir violé des règles de financement électoral, «à la demande du candidat Trump». Sur ce dernier point, il accuse ni plus ni moins Donald Trump de délit.

C’est ce Michael Cohen là qui cherche aujourd’hui des bonnes âmes pour lui verser de l’argent… afin qu’il puisse payer ses frais d’avocat. Regardez plutôt ce tweet de Lanny Davis, le principal intéressé:

Oui, Michael Cohen veut tout déballer, et pourrait révéler des informations intéressantes pour le procureur spécial Robert Mueller en charge de l’enquête sur l’ingérence russe dans la présidentielle de 2016 et l’éventuelle collusion avec l’équipe de Trump. Oui, il est bien déterminé à «dire toute la vérité». Mais cela a un prix: 500 000 dollars. En cliquant sur le site de Go Fund Me que Lanny Davis glisse discrètement, en passant, à la fin de son tweet, au nom d’un «Michael Cohen Truth Fund» créé le 21 août, on s’aperçoit que plus de 2400 personnes ont déjà eu pitié de Michael Cohen. Ainsi va l’Amérique.

Valérie de Graffenried

Valérie de Graffenried

Valérie de Graffenried est la correspondante du Temps aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *