La punk attitude de Melania Trump

Melania Trump était presque portée disparue ces derniers temps, la voilà qui a fait une apparition très remarquée, jeudi. Depuis, tout le monde ne parle plus que de ça: de sa veste kaki Zara à 39 dollars, avec l’inscription: «Je m’en fiche complètement, et vous?». Erreur crasse? Provocation choquante? Stratégie diabolique pour détourner l’attention des drames de migrants aux frontières? Ou plutôt violent pied de nez à son mari, empêtré dans des soupçons de relations extraconjugales? Et si Melania cherchait à assumer un côté rebelle, punk? Deux jours plus tard, les théories les plus folles continuent de faire surface. Mais ne cherchez pas: les interprétations sont multiples et seule la First Lady sait vraiment ce que lui est passé par la tête. Du moins, on l’espère.

Elle se sait scrutée à chacun de ses déplacements, son accoutrement – comme ses talons aiguilles pour aller voir des victimes d’ouragan au Texas – faisant l’objet de nombreux commentaires. Lors d’un voyage en Sicile, elle avait par exemple créé la polémique en portant une veste Dolce e Gabbana à 51 000 euros. Donc la théorie du malheureux «hasard», personne n’y croit. C’est bien le contexte qui choque particulièrement: elle a porté cette veste au moment d’embarquer pour le Texas, où elle devait visiter un centre pour enfants clandestins. Ceci, alors que son mari, conspué pour sa politique barbare de séparation des familles entrées illégalement aux Etats-Unis, a dû faire volte-face. En se rendant à la frontière, Melania avait donc pour mission d’offrir un peu de compassion. Feintée? Probablement pas. De l’aveu du président américain lui-même, Melania aurait pesé dans sa décision de ne plus séparer les familles. Elle s’est publiquement distancée de ces pratiques, en appelant à gouverner les Etats-Unis «avec le coeur».

Mais alors pourquoi cette veste, qui a été jusqu’à éclipser la raison de son voyage, même si elle a pris soin de ne pas la porter pendant la visite du centre? Etait-ce une manière de relativiser ce qui pouvait apparaître comme une opposition frontale à la politique de son mari? Ou plutôt une réponse aux médias qui ont osé qualifier son déplacement de «surréaliste», et qui récemment se sont adonnés à toutes sortes de théories pour expliquer son «absence» de la scène publique? La porte-parole de Melania Trump assure qu’il n’y a pas de «message caché». Donald Trump, lui, – il l’a dit sur Twitter – évoque un pied de nez aux «fake news». A propos de quoi? Il ne le précise pas. «Melania a appris à quel point ils sont malhonnêtes et elle n’en a vraiment plus rien à faire», a posté le président. Sa femme a dû apprécier que son mari parle en son nom…

Quelle que soit sa motivation, le choix de la veste reste cruel, juge le Washington Post: Zara a dû présenter des excuses et payer des amendes pour avoir fait travailler des enfants en Amérique du Sud. Citée par l’AFP, Jeanne Zaino, professeure de sciences politiques au Iona College de New York, estime surtout que Melania Trump a cherché à revendiquer son indépendance, face aux médias et à l’opinion publique. Une manière de dire: «Vous pouvez penser ce que vous voulez, je sais ce que je fais», et de montrer que ce déplacement au Texas, c’est elle qui l’a voulu. Elle a d’ailleurs remis sa veste à son retour à Washington, alors que ses conseillers ont certainement dû lui dire que les réseaux sociaux commençaient à sérieusement s’emballer. Sans, apparemment se soucier, du lien qui pouvait être fait avec les enfants placés dans des sortes de cages.

«Elle est plus proche des Premières dames des séries télé comme «House of Cards» que des Premières dames traditionnelles américaines… Elle est vraiment fascinante», précise, toujours à l’AFP, Jeanne Zaino. Ce que pense Melania Trump de toute cette polémique vestimentaire? Elle s’en fiche probablement complètement. Et vous?

Valérie de Graffenried

Valérie de Graffenried

Valérie de Graffenried est la correspondante du Temps aux Etats-Unis.

Une réponse à “La punk attitude de Melania Trump

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *