Et pourtant… elle est ronde

« Ils montent une expédition maritime pour prouver que la terre plate. » Lorsque j’ai lu cette accroche, j’ai souri : décidément, le site parodique Le Gorafi est très en verve en ce début d’année. À un détail près. Il ne s’agit pas d’un article fantaisiste destiné à faire rire, mais d’un vrai projet, relayé par le quotidien britannique Guardian, puis par le média français L’Express.

Vue de l'Ouragan Florence en septembre 2018 (c) NASA
Vue de l’Ouragan Florence en septembre 2018 (c) NASA

« Organisée par la Flat Earth International Conference, le bateau devrait larguer les amarres en 2020. Sur son site, l’organisation promet “la plus grande, la plus audacieuse et la plus merveilleuse des aventures” », écrit l’Express. J’avoue que je suis allée sur le site en question et que je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est un canular géant dans lequel sont tombés tête baissée les très sérieux journaux cités ci-dessus. Le fait qu’un ou deux people soutienne cette croisière ne me paraît pas une preuve suffisante quant au sérieux du projet. L’autre hypothèse est qu’il s’agit d’un club sélect de complotistes dont l’argument principal en faveur d’une terre plate comme assiette est que “la NASA nous ment.”

De Christophe Colomb à Alan Roura

Le seul fait indiscutable dans cette histoire est qu’en 2019, des gens continuent de croire que la terre est plate. Peu importe que, de Christophe Colomb à Alan Roura, tous les circumnavigateurs aient montré et démontré que la terre est ronde. Après tout, Colomb n’avait pas de Webcam. Le navigateur suisse Alan Roura en avait pourtant bien une sur le dernier Vendée Globe, me direz-vous, mais les images, ma bonne dame, on peut les bidouiller.

Le relativisme scientifique a de plus en plus d’écho. Ce qui m’inquiète, ce n’est pas tant de démonter une théorie avec de nouveaux faits et de nouveaux arguments car c’est grosso-modo comme cela qu’avance la science. Ce qui m’inquiète, c’est que les faits, en soi, ne sont plus un argument. Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous dire que “c’est plus compliqué que ça, qu’il y a eu manipulation, qu’on nous cache des choses. Et, paradoxalement, à l’appui de leur démonstration fumeuse, la plupart produisent des images bidouillées.

Dans ce contexte, l’Agence France Presse fait un formidable travail de salubrité publique avec son site Factuel, consacré aux fausses nouvelles. Entre « fake news » et théories du complots, gardons l’œil ouvert et l’esprit critique.

Bonne année 2019 aux lectrices et aux lecteurs du Temps et de ses blogs !

Emmanuelle Robert

Après des études de lettres et un parcours de journaliste, Emmanuelle Robert a travaillé dans la coopération au développement. Active dans la communication (le jour), elle écrit (la nuit) et est l'auteure de Malatraix (Slatkine, parution 22 octobre 2021). Elle est aussi coach professionnelle et amatrice de course à pied.

3 réponses à “Et pourtant… elle est ronde

  1. Je me souviens qu’un membre de l”association “Flat Earth” a même récemment construit sa propre fusée pour démontrer que la Terre est effectivement plate. Il a quand même réussi à monter à quelques centaines de mètres de hauteur avec son engin bricolé (tout de même déjà un exploit pour un “amateur”!), … et donc a été convaincu qu’il avait bien raison car à cette “altitude” la Terre apparaît plate en effet :-)!

  2. Même au bord de la mer, on peut s’apercevoir de sa rondeur ! Et puis en regardant la lune et les autres astres dont la forme ne se discute pas, on ne peut pas imaginer que la Terre y fasse exception, selon la loi universelle de la Gravitation. Laissons ces hurluberlus perdre leur énergie à une cause sans lendemain qui s’éteindra d’elle même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *