J’ai tenu Marc Lévy par la main – la preuve :

 

La vanne du siècle, non?

Ainsi que la photo du siècle.

(Oui Benjamin D. a fait la même blague sur Instagram mais je signale à la planète entière que cette vanne était une collaboration entre nos deux cerveaux débordant d’humour.)

(Si mes seins ont l’air inexistants, c’est simplement à cause des trois pulls que j’avais hier – en vrai, ils sont énormes.) 

Je sais, y a pas du tout un post par jour, j’ai trois jours de retard et aucune des questions du premier post n’a pour l’instant obtenu de réponses. Mais c’est ça le rock’n’roll, non? Et puis bientôt, je vais vous dire la vérité sur le sexe et les drogues. Stay tuned.

emmanuelle-fournier-lorentz

emmanuelle-fournier-lorentz

Après des études de philosophie à Paris et de photographie à Vevey, Emmanuelle Fournier-Lorentz décide de devenir journaliste indépendante pour la presse et la radio, ce qui n'a pas grand chose à voir. Elle tient également un blog personnel où elle étale sa vie privée sous le pseudonyme de Pollux Lesiak. Elle aime la littérature et l'autodérision.

Une réponse à “J’ai tenu Marc Lévy par la main – la preuve :

  1. Mais pourquoi vous nous parlez de vos seins… énormes?

    Maintenant qu’on a vu comme vous êtes jolie, on craque pour vous et vous nous rendez chèvre avec ces révélations.

    Soit vous nous montrez une photo de vous topless (pas d’arnaque cette fois, hein…) soit vous vous abstenez de nous donner ces détails anatomiques que personne ne vous a demandés, et qui rendent fou n’importe quel homme normalement constitué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *