BeReal, l’appli anti-Instagram qui cartonne

BeReal est une application gratuite offrant une alternative à Instagram en incitant le partage de photos spontanées. Une seule fois par jour.  

Chaque jour, à une heure différente, les utilisateurs sont sollicités par une notification sur leur téléphone pour prendre un cliché en moins de deux minutes et le publier.

Durant ce court laps de temps, il est possible de visualiser toutes les photos envoyées par ses contacts et découvrir ainsi ce qu’ils font en direct.

L’application utilise à la fois la caméra avant et arrière, capturant ainsi le moment présent et son autoportrait, sans filtre ni sélection.

Si le délai de deux minutes n’est pas respecté, il est néanmoins possible de prendre une photo plus tard, mais les autres utilisateurs seront informés de ce délai.

Avec BeReal, il est impossible de mentir sur l’endroit où l’on se trouve ou sur ce que l’ont fait. Et surtout impossible de projeter une image parfaite.

En parcourant la rubrique «Discovery», on peut consulter les images publiées par d’autres. Il faut reconnaître que c’est bien moins attrayant qu’Instagram, l’authenticité ici ne fait pas rêver et ne fera aucun envieux. On voit un clavier, une tasse à café, la queue d’un chien, le volant d’une voiture – avec chaque fois dans l’angle en haut à gauche, une image dans l’image, soit le selfie de celui qui l’a posté. Rarement à son best.

«BeReal ne vous rendra pas célèbre», peut-on lire dans la notice de l’App Store, «si vous voulez devenir un influenceur, restez sur TikTok et Instagram».

Les captures sont sauvegardées dans un historique privé sous forme de calendrier. Chose curieuse et dérangeante, l’application localise précisément où l’on se trouve et propose même une image satellite de son adresse.

Lancée en France en décembre 2019 par Alexis Barreyat et Kévin Perreau, BeReal a enregistré plus de 7.41 millions de téléchargements avec une augmentation de 315% en un an, selon Apptopia, grâce au succès grandissant de l’appli sur les campus universitaires américains.

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

3 réponses à “BeReal, l’appli anti-Instagram qui cartonne

  1. L’application est très bien, malheureusement je pense qu’Instagram est indétronnalbe pour le moment.
    Il faut toujours des années avant que les gens vougent d’une plateforme à l’autre (facebook vers instagram par exemple)

  2. Merci pour votre article qui me fait découvrir quelque chose, même si ma première pensée me laisse plutôt effaré par la nature humaine qui se lance encore une fois dans un processus malsain de voyeurisme. Pour ce qui concerne la protection de la sphère privée, je pense que beaucoup ont jeté ce principe à la poubelle contre un instant éphémère de gloriole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *