Amazon a ouvert un salon de coiffure et Tesla se lance dans la restauration

Après avoir innové avec des produits et des services inédits, les géants de la technologie s’attaquent à des secteurs d’activité existants pour les réinventer, rapporte le Telegraph

Amazon a créé la surprise en annonçant l’ouverture en avril d’un salon de coiffure high-tech dans un quartier branché de Londres. En vérité il y avait bien une logique, le géant du Web propose depuis deux ans une gamme de produits de beauté destinée aux professionnels.

D’après le communiqué presse, il ne s’agit nullement du premier maillon d’une vaste chaîne, mais d’un point de vente unique, pour «expérimenter avec les produits et les dernières technologies dans ce domaine».

Les clientes du salon qui ont envie de changer de look peuvent voir à l’avance le rendu d’une coupe ou d’une couleur, grâce à des miroirs en réalité augmentée. Des écrans tactiles contre le mur, font apparaître toutes les informations pertinentes sur un produit et des QR codes à scanner permettent de l’acheter et de le faire livrer chez soi. Des tablettes Amazon Fire sont mises à disposition pour lire et se divertir.

Le fabricant automobile Tesla quant à lui semble vouloir se lancer dans la restauration. Selon le journal TechCrunch, la société a déposé trois noms le mois dernier auprès de l’Office des brevets des États-Unis, pour exploiter et protéger sa marque «Tesla» dans des restaurants et fast-foods situés aux côtés de ses stations de recharge. L’idée n’est pas récente, car en 2018 Elon Musk avait déjà tweeté sur l’ouverture d’un restaurant de type «drive-in à l’ancienne, patins à roulettes et rock».

Récemment, Apple a laissé entendre qu’il envisageait d’étendre sa gamme de magasins en Europe. De vastes surfaces au design coûteux qui ne semblent pas être axées sur la vente. Ce sont plutôt des espaces pour tester leurs produits.

Airbnb, la plateforme de location de biens entre particuliers et qui propose depuis quelques années le partage d’expériences entre les invités et leurs hôtes, étend son offre dans le domaine de l’éducation en ligne. Des professeurs et des experts s’adressent aux enfants par écran interposé pour leur donner des cours de toutes sortes, partager avec eux des activités interactives et faire ensemble des visites virtuelles pédagogiques.

Et Facebook, malgré des ambitions revues à la baisse, tente toujours de se frayer un chemin dans les crypto-monnaies avec Diem, anciennement appelé Libra.

Pour le Telegraph, ce n’est qu’une question de temps avant que de nombreuses autres industries ne soient chamboulées à leur tour.

 

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Une réponse à “Amazon a ouvert un salon de coiffure et Tesla se lance dans la restauration

  1. Emily j adore tous les nouveautés que tu nous informe des maisons tech. C est tres interessante. J aime beaucoup l idee d Amazon pour les salons coiffeurs et Tesla pour les drive-ins pres des stationnent de charges! 👏👏 Mary Hofstetter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *