Les Tweets de la CIA sous surveillance

La CIA sur Twitter soulève toujours la question: Pour quelle raison une agence gouvernementale qui détient les plus importants secrets d’État, partage-t-elle des informations sur les réseaux sociaux? Une étude tente d’y voir plus clair.

Le premier tweet publié par la CIA le 6 janvier 2014, reprenant une expression culte, a connu un succès planétaire: «Nous ne pouvons ni confirmer ni nier qu’il s’agit de notre premier tweet», pouvait-on lire. Depuis, la Central Intelligence Agency a rédigé près de 5 millions de messages et revendique plus de 3 millions de followers.

Mais sa présence sur Twitter, @CIA, a-t-elle modifié la façon dont nous la percevons? Sommes-nous dorénavant plus enclins à ignorer les abus qu’elle a commis, parce que son bureau tweete des histoires amusantes?

Deux chercheurs ont tenté de répondre à ces questions, en examinant chaque post et tous les commentaires qu’ils ont suscités sur une période de deux ans, à partir du moment où l’agence a rejoint la plateforme.

Une nouvelle identité institutionnelle

Selon l’étude, la CIA utilise les médias sociaux pour se donner une apparence légitime. «En publiant des billets qui racontent ses activités récentes et historiques, en postant des photos de chats au piano, des contenus divertissants et des défis pour tester les connaissances des internautes, la CIA tente de réhabiliter son image en se présentant comme une entité sympathique avec un sens de l’humour, au courant de la culture populaire, plutôt qu’une institution associée à l’espionnage, la torture et au secret», peut-on lire dans un rapport rendu public le 18 mars dernier.

Selon le média Vice, la CIA a toujours été obsédée par sa réputation et distribue régulièrement à l’interne, des rapports sur des films où elle figure, en décortiquant comment elle a été caractérisée. Parfois elle intervient dans les tournages, cela a été le cas pour les séries télé Alias, 24 Heures Chrono et Homeland ou encore au cinéma, dans Zero Dark Thirty, le film sur la capture d’Oussama Ben Laden.

Les campagnes de recrutement

Sur Twitter, la CIA fait aussi sa promotion afin de susciter des vocations. De nombreux posts incitent les étudiants à découvrir ses activités et les rassurent sur le passage obligatoire du redouté test polygraphe. Un mode de recrutement étonnamment transparent pour des services secrets, mais qui représente un vrai défi selon le journal Le Point, car tout candidat sera certainement un digital native qui aura partagé sa vie sur les réseaux sociaux depuis son enfance, rendant compliqué sa capacité à se construire un jour «une légende», une condition sine qua non de l’espionnage.

Finalement, les tweets les plus populaires sont ceux qui racontent des blagues, mais le fait que l’agence ne se présente pas sur Twitter comme une branche sérieuse du gouvernement, engagée dans la sécurité nationale, ne signifie pas que son utilisation du réseau social ne doit pas être prise au sérieux, conclut l’étude.

 

A lire aussi: Où va-t-on si même la CIA se met à tweeter des  photos de chats / La muette CIA se met en abyme sur les réseaux sociaux

Étude: ‘No, we don’t know where Tupac is’: critical intelligence studies and the CIA on social media – by Rhys Crilley and Louise Pears, Published online: 18 Mar 2021 https://doi.org/10.1080/02684527.2021.1893079

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Une réponse à “Les Tweets de la CIA sous surveillance

  1. Fascinating. Did you get the sense that the CIA’s tweets are centrally organized? Can’t imagine random folks can tweet randomly??

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *