L’avenir des acteurs de doublage menacé par un algorithme

Un brevet déposé par Amazon permettrait de doubler des films dans plusieurs langues, en reproduisant les voix des plus grandes stars du cinéma. 

Avec l’essor des services de vidéo à la demande, le doublage des films et des séries connait un essor sans précédent. Netflix, Amazon Prime, HBO Max cherchent tous à retenir les spectateurs qui se connectent du monde entier sur leurs plateformes. Alors mieux que de sous-titrer un film, proposer un contenu dans leur langue maternelle contribue à les fidéliser.

Stimulé par l’ajout de titres étrangers dans leur offre, l’investissement de Netflix dans le doublage a augmenté de 30% par an depuis deux ans et se fait désormais en 31 langues. Selon le Hollywood Reporter, plus de 125 maisons de productions seraient sous contrat avec Netflix pour répondre à la demande toujours grandissante.

Le doublage joue encore un rôle particulièrement important dans le cinéma d’animation, où faire jouer des célébrités, une pratique appelée le Star-Talent, renforce les campagnes marketing lors des lancements.

Le boom induit par Netflix a même eu pour effet de créer une nouvelle catégorie de célébrités : les stars du doublage. Isabelle Cunha, la voix brésilienne d’Eleven (Millie Bobby Brown) dans Stranger Things, a transformé sa notoriété en succès sur YouTube, où elle raconte sa vie à 200’000 followers.

Mais voilà, selon un article dans le Telegraph, un brevet a été déposé par Amazon pour un système qui permettrai de doubler des films dans plusieurs langues, en reproduisant les voix des plus grandes stars du cinéma.

La technologie consiste en un logiciel d’intelligence artificielle «speech-to-speech» (parole à parole) qui pourrait traduire automatiquement en anglais des films en langues étrangères, ou générer automatiquement des versions en langues étrangères de contenus anglophones.

A titre d’exemple, en analysant la façon dont Tom Cruise s’exprime dans «Mission Impossible» et «Rain Man», des répliques fidèles à son jeu d’acteur ont pu être générées dans le «Dernier Samouraï» en plusieurs langues.

Le métier de comédien de doublage est-il en péril? Il nécessite un véritable talent pour l’art dramatique. Il faut savoir interpréter un texte, le jouer, le ressentir et encore synchroniser sa voix parfaitement avec celui de l’acteur, indépendamment de l’angle de la caméra. Les algorithmes pourront-ils en faire autant? Les deepfakes nous feraient croire que oui, mais leurs vidéos sont bien plus courtes qu’un film et demandent déjà des mois de travail pour nourrir les machines de dizaine de milliers de photos pour arriver à nous tromper. Mais la vraie question, je le crains, n’est pas de savoir si ce sera possible, mais quand.

Photo des artistes © 2018 – 2021 zielinskijoseph

 

 

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

3 réponses à “L’avenir des acteurs de doublage menacé par un algorithme

  1. Bonjour, c’est une découverte “tarte à la crème” 🙂 car bien évidemment que l’AI et Quantum computing vont quasi tout remplacer dans la prochaine décennie (même avant), du pilote d’avion à la secrétaire, au traducteur au médecin, mathématiciens et même les films entiers se feront un jour (proche) grâce aux ordinateurs qui auront une puissance phénoménale, aidés par des languages comme GPT3 (le dernier), qui deviendra GPT4, 5, 6….
    Un changement sociétal profond va avoir lieu… pour le meilleur et le pire….

  2. Bon, avouer, ce fut un poisson d’Avril? La question étant pour combien de temps encore avant que ça devienne réalité? Déconcertant…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *