Mesure d’urgence: Facebook sera tenu responsable par un conseil de surveillance indépendant

Un groupe de critiques du réseau social a créé une entité de surveillance parallèle pour évaluer et dénoncer s’il y a lieu, les décisions de modération de contenu à l’approche des élections présidentielles. 

Elle est composée d’une coalition d’universitaires, de militants pour les droits civiles et d’experts dont Roger McNamee, un des premiers investisseurs de Facebook et aujourd’hui l’une des voix les plus critiques, Shoshana Zuboff, sociologue et professeur à Harvard Business School et Carole Cadwalladr, journaliste d’investigation au Guardian, célèbre pour avoir dévoilé l’affaire Cambridge Analytica.

Real Facebook Oversight Board

Son nom, le Real Facebook Oversight Board (véritable conseil de surveillance de Facebook) fait référence à l’instance que le géant californien avait annoncée le 15 novembre 2018, le Facebook Oversight Board, présentée comme la Cours suprême de Facebook ayant le pouvoir de «renverser des décisions prises par son PDG sur les contenus litigieux, les fake news et les publicités mensongères».

Ce lancement intervient le lendemain de l’annonce par Facebook que l’organe de contrôle ne serait opérationnel qu’après les élections, mi-octobre.

Le groupe affirme que Facebook a pris trop de temps à le mettre sur pied et qu’il est trop limité dans sa portée et dans son autonomie. «Nous n’attendons pas qu’une autre élection se passe mal» déclare le conseil de surveillance parallèle sur son site web. Nous pensons que la responsabilité en temps réel est vitale». 

Faisant référence à son PDG Mark Zuckerberg, dans un tweet, Cadwalladr écrit: «Facebook est une arme. Une entreprise privée, contrôlée par un homme, utilisée pour saper la démocratie. Nous devons de toute urgence lui demander des comptes. Avant qu’il ne soit trop tard. Aujourd’hui, nous lançons le Real Facebook Oversight Board @FBoversight pour essayer et faire exactement cela. Rejoignez-nous».

La démocratie aux Etats-Unis est en jeu

Des sessions publiques auront lieu les mercredi à 14 heures sur Facebook Live. Il est possible de s’abonner à des alertes et à leur newsletter ici et de les suivre sur Instagram et Twitter

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

3 réponses à “Mesure d’urgence: Facebook sera tenu responsable par un conseil de surveillance indépendant

  1. Las, le ver est dans le fruit et le rêve américain définitivement cuit.

    Seuls des gênes Donaldien peuvent penser que les chinois vont tolérer l’interdiction de TIK TOK.

    Ce n’est que Tic Tac, Tic, Tac (Avez-vous ce film avec l’excellent De Niro, où selon le rêve supposé américain, le méchant meurt toujours ?

    Pour comprendre le mécanisme, c’est ici
    https://www.arte.tv/fr/videos/046387-000-A/la-ruee-vers-l-or/
    🙂

    1. P.S. Et sans parler des cons de suisses, autant Udecistes, que Plristes ou autres socialistes qui pensent que la Suisse est tout, et l’Europe, rien, probablement WWIII…!

      Comme toujours dans l’histoire, mais à la fois des historiens vivent dans leur rêve et le peuple dans ce que lui racontent ses politiques!

      P.S. et ce ne sont pas quarante coucous qui vont sauver la Suisse, mais sa non-neutralité 🙂

      1. P.S.2
        D’ailleurs, les bureaucrates de la SRG/SSR ont réussi l’exploit de réaliser un mur anti-VPN!
        Rien à voir avec une panne Swisscom, mettant les jets out, non…

        Ce petit pays court de plus en plus vite sur la pointe de son cervin, ne lui manque plus de se mettre l’Europe à dos 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *