Facebook envisage de ne plus afficher le nombre de Likes

Depuis hier, les utilisateurs de Facebook en Australie, ne peuvent plus mesurer la popularité d’un billet par le nombre de likes affiché, le compteur du fameux bouton n’étant plus visible au public, mais uniquement à l’auteur de la publication.

La démarche vise à atténuer les effets négatifs du réseau social sur le bien être des usagers, car selon de nombreuses d’études, passer du temps sur Facebook a des effets néfastes sur la santé mentale. Les utilisateurs, à force de partager leur intimité dans une version idéalisée,  rendent malheureux ceux qui les consultent et dont les vies semblent bien moins attrayantes.

Selon un porte-parole de Facebook dans TechCrunch: «Nous effectuons un test limité où le nombre de likes sera affiché en mode privé afin de comprendre si ce changement peut améliorer le bien-être des usagers».

Facebook a appliqué ce même principe à Instagram depuis le mois de Juillet dans sept pays, et Twitter expérimente avec une nouvelle application en bêta-testtwtrr, qui masque à son tour son compteur au public.

Serions-nous donc l’aube d’une nouvelle ère moins égocentrique? On ne peut que l’espérer et qu’elle se confirme par la destitution de Donald Trump.

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *