Louer sa garde-robe au lieu de l’acheter

DIGITALE ATTITUDE :  La devise «Achetez moins» et un système de logistique perfectionné, a fait le succès d’un site de mode américain.

Rent The Runway (RTR), lancé en 2009, est l’une des plus grandes réussites du e-commerce américain avec 9 millions de membres et un revenu annuel de plus de 100 millions de dollars. Baptisé le «Netflix de la Haute Couture» par le New York Times, ce marchand en ligne a d’abord proposé la location de robes et d’accessoires de créateurs – Versace, Hervé Léger, Etro ou encore REDValentino – pour des grands événements. Depuis, la start-up s’est étendue pour proposer des habits de tous les jours, en ouvrant sa plateforme à d’autres marques moins haut de gamme, comme Levi’s pour ses jeans et Nike pour les survêtements.

Aujourd’hui les clients de RTR peuvent trouver de quoi s’habiller pour toutes les occasions, que ce soit pour aller au travail, à un gala ou pratiquer leurs loisirs – en choisissant parmi des milliers de styles différents.

L’introduction de «Rent the Runway Unlimited» il y a deux ans, a encore modifié la donne. Pour $159 par mois, les femmes peuvent louer aussi souvent qu’elles le désirent, quatre pièces à la fois et les garder huit jours. Livraison, retours et nettoyage à sec compris.

« L’abonné moyen s’habille chez Rent the Runway 120 jours par an, pour le travail, les week-ends et les sorties occasionnelles.»

Cette offre «illimitée» a visiblement fait mouche. Avec une croissance de plus de 100% par an, elle représentera plus de la moitié du chiffre d’affaires annuel du e-loueur en 2018, selon un article dans Business Insider.

Après les modèles disruptives d’AirBnB, Uber et Spotify, Rent the Runway propose donc à son tour un nouveau modèle économique et un nouveau mode de consommation qui convient aux milleniums. Si cette génération née entre 1980 et 2000 est adepte de l’économie du partage et pour qui l’accès aux biens est plus important que leur possession, c’est qu’ils ont conscience que leurs perspectives financières sont très différentes de celles de leurs parents. La crise financière conjuguée à des dettes d’études élevées, des emplois difficiles à décrocher et peu rémunérés font que leur niveau de vie est bien moins élevé que celui de leurs aînés. Alors dans ce contexte, les symboles de succès habituels – voiture neuve, bien immobilier, objets de luxe – sont juste inaccessibles. Rent The Runway a tapé dans le mille, permettant à ses clients de profiter de la mode sans se ruiner pour autant.

Le succès de Rent The Runway a fait des émules. Depuis mars dernier, on peut louer son dressing de rêve depuis un site suisse baptisée la Garde-Robe, ou prendre rendez-vous dans leur showroom situé aux Eaux-Vives.

A lire aussi: Le luxe durable, réalité ou imposture?

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Une réponse à “Louer sa garde-robe au lieu de l’acheter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *