Les enceintes connectées, une aide précieuse pour les aveugles

Tout comme les téléphones mobiles et les SMS ont changé la vie des sourds et des malentendants, les enceintes intelligentes ont déjà facilité le quotidien des malvoyants et des aveugles aux États-Unis et au Canada, leur permettant d’avoir accès à toutes sortes d’informations et de services grâce aux commandes vocales.

Bien que ces enceintes commencent à apparaitre sur le marché français et suisse, ils ne sont pas encore aussi performants qu’en Amérique du Nord où ils ont trois ans d’avance. Surtout ils ne peuvent pas encore passer des coups de fil ou envoyer des mails parce que leurs fabricants n’ont pas encore conclu de partenariat avec les télécoms. Mais cela viendra.

Pour vous donner une idée, voici le témoignage d’un père de famille américain et aveugle qui décrit ses cinq usages préférés pour l’enceinte Google Home. Des fonctions que vous connaissez déjà, qui ce sont probablement même les vôtres, mais dont l’utilité a encore plus de sens pour un malvoyant.

1. Quand il ne sait plus où il a posé son téléphone, il peut demander à Google Home de le trouver. L’assistante virtuelle le fait sonner pour qu’il le repère.

2. Il peut jouer de la musique.

3. Il peut se renseigner sur les heures d’ouverture d’un magasin, demander à l’assistante d’appeler la pharmacie la plus proche ou une personne qui se trouve dans ses contacts – sans devoir composer le numéro lui-même.

4. Tous les matins après avoir dit «Hey Google Good morning!», l’assistante virtuelle lui donne la température, les prévisions météo pour la journée et les titres de l’actualité.

5. La fonction broadcast lui permet de transmettre un message comme “A table!” à ses enfants, qui ont chacun une enceinte mini dans leur chambre.

Il peut encore consulter sa boite mail et envoyer des messages, accéder à son agenda, connaître l’horaire du bus, se faire livrer un plat d’un restaurant et poser n’importe quelle question. Il peut écouter un audiobook ou gérer son thermostat.

Selon encore un autre témoignage dans le journal The Atlantic: «Les enceintes connectées font quelque chose d’encore plus fondamental : ils permettent aux aveugles et aux malvoyants de communiquer d’une manière contemporaine et de s’engager avec les technologies innovantes du moment.» Comme tout le monde.

Liens utiles:

Mes premiers échanges avec l’assistante virtuelle de Google Home

Sous le charme de l’assistante virtuelle de Google

 

 

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *