Un diplôme universitaire n’est plus une exigence pour être recruté par IBM, Google et Apple

Les candidats diplômés mais sans expérience, ne séduisent plus les entreprises 

Le site d’offres d’emplois Glassdoor vient de publier une liste de 15 grandes entreprises qui embauchent des candidats sans diplôme universitaire. On y trouve les géants de la technologie Apple, Google et IBM ainsi que la chaîne de salon de café Starbucks, les hôtels Hilton, la maison d’édition Penguin Random House et Bank of America.

Ernst & Young, un des plus importants cabinets d’audit, a annoncé à son tour que l’obtention d’un diplôme ne sera pas un facteur dans ses critères d’admission, affirmant qu’il n’y a «aucune preuve» que le succès universitaire a une corrélation avec le succès professionnel.

Maggie Stilwell, manager de la gestion des talents chez Ernest Young, a déclaré au Huffington Post, que l’entreprise utiliserait leur formulaire d’évaluation en ligne pour juger du potentiel des candidats.

«Les qualifications académiques seront toujours prises en compte et demeureront une considération importante lors de l’évaluation des candidats dans leur ensemble, mais ne constitueront plus un obstacle pour mettre le pied dans l’entreprise», a-t-elle ajouté.

Les connaissances acquises «sur le tas» sont donc enfin reconnues pour avoir autant de valeur, sinon plus, que celles acquises dans un cadre académique.

 

 

 

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *