L’enceinte connectée, une nouvelle plateforme pour diffuser l’actualité

Les nouvelles diffusées par les enceintes connectées sont très demandées, alors la presse commence à créer des contenus spécifiques et adaptés, souvent d’une durée plus courte qu’un podcast habituel avec une fréquence quotidienne.

Ces haut-parleurs sans fil dotés d’intelligence artificielle, permettant à l’utilisateur de communiquer en langage naturel, sont encore peu présents dans nos foyers européens, mais aux États-Unis, selon eMarketer, le nombre d’utilisateurs est en pleine croissance avec une adoption plus rapide que pour n’importe quel autre appareil lancé depuis l’iPhone. Trushar Barot, Editeur Digitale à la BBC va même déclarer:

«Ils pourront potentiellement avoir un impact plus grand que l’iPhone.» 

Edison Research a récemment été mandaté pour savoir comment les consommateurs utilisaient leurs appareils. Pour jouer de la musique était sans surprise en tête de liste, suivi de poser des questions, mais aussi écouter les nouvelles.

Selon Francesco Marconi, stratège média auprès de l’Associated Press dont les propos ont été rapportés par Nieman Lab: «Notre objectif est d’accroître notre distribution et comme l’accès à l’information est l’une des premières fonctionnalités de tout nouvel appareil, les éditeurs doivent tenir compte de ce nouveau format.»

Parmi eux, la BBC est déjà en piste pour avoir mis ses chaînes de radios et ses podcasts à disposition et s’apprête à créer un contenu spécifique pour les modèles Echo et Homepod. Le Washington Post diffuse ses podcasts Daily 202 et Retropod, qui sont des formats courts, créés pour les enceintes connectées. De la même manière NPR a créé un spin-off  raccourci de son podcast Planet Money appelé The Indicator. Et une annonce récente du New York Times indique que le journal est à la recherche d’un «éditeur intelligent», afin de développer un nouveau format pour ces haut-parleurs.

De manière générale, interagir avec ses appareils par la voix devient de plus en plus courant. Dans son rapport annuel sur les tendances numériques publiées en septembre 2017, Mary Meeker a révélé que 20 % de toutes les recherches sur Google se faisaient maintenant par la voix plutôt que par la biais d’un clavier.

«L’interactivité par la voix est considérée comme la troisième vague des nouvelles technologies, après le pointer et cliquer des ordinateurs et l’interface tactile des tablettes», selon Francesco Marconi de l’AP.

Et la voix n’active pas seulement les enceintes intelligentes, Google Assistant est maintenant disponible sur plus de 400 appareils, allant des ordinateurs aux voitures, ce qui fait des appareils à commande vocale, l’interface de communication la plus prometteuse aujourd’hui. Pour la presse, il reste encore à comprendre comment monétiser ce nouveau canal de distribution.

Liens utiles:

Pour les éditeurs de presse, les haut-parleurs intelligents sont la nouvelle plateforme de diffusion pour l’actualité (Digiday UK)

L’avenir de l’information, c’est l’homme qui parle aux machines (Nieman Lab USA)

 

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Une réponse à “L’enceinte connectée, une nouvelle plateforme pour diffuser l’actualité

  1. En tous cas je n’achèterai jamais une de ces enceintes. Pour que le Zuckerberg ou un autre du même acabit, ou ses sbires, plus exactement la CIA, le FBI, l’IRS, la NSA etc., puissent savoir si je suis ou pas chez moi, dans quelle pièce de mon appartement, et puisse entendre tout ce que je dis 24 heures sur 24…! Quel monde de fous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *