Pourquoi mercredi 12 juillet, des pages Web s’afficheront au ralenti

Demain, mercredi 12 juillet, il faudra faire preuve de patience pour consulter les adresses les plus populaires sur le Web.

Netflix, Amazon, Twitter, Reddit, Kickstarter, Spotify, Medium, Airbnb, Dropbox sont parmi les 23,185 sites qui vont volontairement ralentir le déroulement de leurs pages.

Il s’agit d’une mobilisation coordonnée avec l’EFF, une ONGI qui défend la protection des libertés sur Internet, les groupes d’activistes Fight For the Future et Demand Progress et les géants du Web. Ils comptent ainsi manifester leur opposition à une révision de la loi votée en 2015, garantissant la neutralité Internet, remise en question par le nouveau directeur du régulateur des télécoms, la FCC, Ajit Pai, nommé par Donald Trump. Une révision qui est soumise aux commentaires du public jusqu’au 16 août.

Les entreprises participant à cette journée d’action, afficheront des alertes sur leurs pages d’accueil simulant des messages «bloqués» que les utilisateurs subiraient régulièrement dans un monde où la neutralité Internet n’existerait pas. Depuis ces pages d’alertes, les utilisateurs américains pourront faire part de leur opposition au Congrès et à la FCC.

La plaidoirie de Time Berners-Lee dans le Wall Street Journal

Le 22 juin dernier, dans le Wall Street Journal, Tim Berners-Lee l’inventeur du world wide web, est monté lui-même au créneau:

«La neutralité du Net m’a permis d’inventer le World Wide Web sans avoir demandé la permission à quiconque et sans payer pour que mon idée soit rendue disponible à tous. Imaginez ce qui se passerait si les fournisseurs de services Internet – généralement une poignée de grands distributeurs de contenu qui contrôlent le marché – soient autorisés à violer la neutralité du réseau. Leurs pouvoirs s’étendraient à obliger les entreprises et les particuliers à payer une prime pour s’assurer que leur contenu s’affiche rapidement, voire du tout.»

Définition de la neutralité Internet

«La neutralité Internet est un principe fondateur d’Internet qui garantit que les opérateurs télécoms ne discriminent pas les communications de leurs utilisateurs, mais demeurent de simples transmetteurs d’information, comme les télécoms.» (Wikipédia)

Autrement dit, si on compare Internet à une autoroute, sous la neutralité Internet en place aujourd’hui, il n’y a pas de voies rapides pour les voitures et des voies lentes pour les camions. Les conducteurs ne peuvent pas payer d’avantage pour utiliser un itinéraire plus rapide.

Mais encore, les fournisseurs d’accès internet comme Comcast ou Viacom – n’ont pas le droit de bloquer ou de ralentir un contenu ou de proposer des péages à plusieurs vitesses. Et ils ne peuvent pas accorder un traitement préférentiel à leur propre contenu au détriment de leurs concurrents.

Les opposants à la neutralité du Net

Les opposants disent que cette loi impose des restrictions excessives à leurs entreprises, nuisant aux investissements dans les infrastructures. Ils souhaitent pouvoir facturer plus pour les services gourmandes en bande passante, comme le streaming.

Bien qu’il s’agit ici d’une bataille qui se profile sur le territoire américain, nous serons tous affectés par l’issu de cette votation.

Lire aussi: La bataille sur la neutralité d’Internet début aux Etats-Unis


Le résultat de cette journée d’action compilé par le média Vice le 13.7

[ Plus de 125 000 sites Web, organisations et particuliers ont participé activement à la manifestation, et plus de 10 millions de personnes ont vu passer les messages défendant la neutralité du net sur les sites Web des participants.

Au total, 1,6 million de commentaires ont été recueillis et  3,5 millions de courriels ont été adressés aux membres du Congrès ]

[ Précision: Cette campagne n’a concernée que les connexions depuis les Etats-Unis. Depuis l’Europe, les pages se sont affichées normalement le 14 juillet. ET ]

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

3 réponses à “Pourquoi mercredi 12 juillet, des pages Web s’afficheront au ralenti

  1. Merci, Emily, pour cet exposé si clair et si essentiel. Je vous lis depuis le début et vous félicite car c’est toujours un plaisir. Pourvu que nos édiles se mettent à jour et prennent les bonnes décisions pour le présent de Genève et de la Suisse, ce qui n’est pas encore le cas, puis pour l’avenir, qui devrait se préparer maintenant. Se battre pour la neutralité du web en fait partie sine qua non! Allons y !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *