Sauvegardez vos articles dans le Wayback Machine

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, ce qui est publié sur Internet ne se retrouve pas indéfiniment. Il y a bien des robots indexeurs qui parcourent le Web pour assurer des sauvegardes, mais toutes les pages ne sont pas prises en compte.

Sauvegardez vos articles

Si vous êtes journaliste, pigiste ou blogueur, il peut arriver qu’un journal auquel vous contribuez disparaisse, nettoie ses archives ou dans une refonte du site, n’intègre pas vos anciens billets dans sa nouvelle mouture (c’est ce qui est arrivé aux contributrices du journal en ligne les quotidiennes.com dont j’ai fait partie).

screen-shot-2016-12-04-at-16-10-29

Alors pour vous assurer que vos chroniques soient sauvegardées, rendez vous sur le site du Wayback Machine. En rentrant l’adresse Web d’une page (l’URL) sous “Save Page Now”, une capture écran sera faite et en assurera la pérennité.

L’inconvénient est qu’il faut entrer l’URL page par page, un travail fastidieux si vous avez été prolifique, mais au moins vos écrits seront préservés et pourront être consultés en ligne. Notez bien les URLs qui identifient vos articles, car c’est par URL qu’à l’heure actuelle s’effectue les recherches sur le site du Wayback Machine.

En savoir plus sur Internet Archive

L’Internet Archive est une fondation à but non lucratif consacrée à l’archivage du Web. Elle a été fondée par Brewster Kahle en 1999, un ingénieur informatique militant pour le savoir universel. Sa bibliothèque numérique fonctionne avec 150 employés, n’accepte aucun annonceur et ne vend pas de données personnelles. C’est un projet dans la plus pure tradition de l’esprit utopiste qui régnait sur Internet dans les années 90s et qui a réussi à maintenir son idéal.

A ce jour 279 milliards de pages ont été collectées provenant du Web accessible (les pages sous mots de passe ne sont pas indexées). Chaque semaine, selon un billet de blog, 300 millions de nouvelles pages sont ajoutées à cette base de données. Elle se compose encore de 2.2 millions de films et vidéos, 2.5 millions d’enregistrements audio, 140’000 concerts enregistrés en live, 8 millions de textes dont 3 millions de livres numériques, 100’000 logiciels et 3 millions d’heures de télévision. Par son volume pharaonique, ce sont les archives les plus importantes de tous les temps.

Dans le palmarès des sites sur le Web, Internet Archive figure parmi les 250 sites les plus visités. Et ses ingénieurs ont contribué à créer de nouveaux modèles pour améliorer la conservation numérique en forgeant des alliances avec plus de 450 libraires, universités et archives nationaux dans le monde entier.

Craignant des restrictions sur Internet lors de l’administration prochaine de Donald Trump, Brewster Kahle a annoncé son intention de dédoubler sa bibliothèque sur des serveurs au Canada.

C’est le sujet de ma chronique dans Le Temps lundi.

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

6 réponses à “Sauvegardez vos articles dans le Wayback Machine

  1. Madame,

    Dans le premier paragraphe il y a deux fautes: un “parcours” qui devrait être “parcourent” et un “ce” en trop. Et je pense aussi que c’est un journal en ligne et non pas enligne, non? C’est sûrement arrivé lors de changements du texte…je vous écris pour que vous puissiez corriger ces coquilles avant la publication demain.
    Meilleures salutations
    Felicitas Cepleanu

  2. Très bon article qui ouvre une perspective de permanence culturelle, dans la ligne des grandes bibliothèques historiques, face à la crainte de voir se volatiser les réceptacles du savoir universel.

  3. Bonjour,
    J’utilise cette partie d’internet pour récupérer des livres anciennes et documents introuvables dans les archives nationaux… j’avoue personnellement que je ne savais pas qu’il était possible de sauvegarder “manuellement” ces pages la-dessus. Du coup, merci pour l’information et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *