Google compte sanctionner les sites qui ne sont pas sécurisés

Faisant suite à un communiqué publié en aout 2014, Google a confirmé le 8 septembre, que tous les sites qui ne sont pas sécurisés, c’est-à-dire ceux dont l’adresse ne commence pas par HTTPS, s’afficheront dans les navigateurs avec un message d’avertissement — et ce dès janvier 2017.

HTTPS est la variante de HTTP (HyperText Transfer Protocol) qui permet d’effectuer une connexion sécurisée à un site Web en le protégeant contre l’installation par un tiers, de logiciels malveillants qui pourraient récupérer des informations privées, sensibles, ou usurper une identité.

Google marquera les sites non sécurisés avec un triangle rouge indiquant un “danger” suivi des mots : « Not secure ». Un signalement qui fera fuir tous visiteurs et fera perdre au détenteur du site, la confiance qu’il a pu établir avec eux.

Les premiers sites visés par Google seront les sites commerciaux qui demandent aux utilisateurs un numéro de carte de crédit et les sites qui demandent un mot de passe pour y accéder. Puis Google élargira ce signalement à tous les sites, sans exception.

Si votre entreprise a un département IT ou votre site est géré par une agence Web, ils sont certainement déjà au courant. Mais si vous gérez vous même le blog d’une association ou vous avez un site perso, pensez à le sécuriser. Il suffit d’acheter un certificat SSL (Secure Socket Layer) à l’hébergeur du site. Demandez lui conseil et il vous guidera dans votre démarche.

Aujourd’hui sur Internet, la moitié des sites ont déjà adopté le protocole HTTPS et leur référencement est favorisé dans les résultats de recherche. Google compte bien forcer la main à l’autre moitié pour leur faire prendre les mesures nécessaires pour se sécuriser.

Emily Turrettini

Emily Turrettini

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

3 réponses à “Google compte sanctionner les sites qui ne sont pas sécurisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *