L’arythmie cardiaque signée Donald Trump

 

Je vais être honnête, au-delà de ses outrances répétées, je ne connais pas dans le détail le programme politique de Donald Trump. Et pourtant, j’éprouve une puissante répulsion pour le personnage et ce qu’il véhicule. Il y a bien sûr ses idées, que ce soit le mur entre les Etats-Unis et le Mexique ou son décret anti-immigration, pour ne citer que deux exemples. Mais il y a surtout la manière, cette espèce d’insupportable arrogance.

 

La preuve par Twitter

Je suis bien sûr un peu jaloux du nombre de ses followers, beaucoup plus nombreux que les miens (abonnez-vous à mon compte @jgjeannot pour rééquilibrer un peu nos comptes, merci 😉 ). Pour ce qui est du contenu, je préfère mes tweets aux siens. Deux exemples :

  • Lors de la remise des Golden Globes, Meryl Strep a, sans jamais le nommer, vivement critiqué Donald Trump. L’homme qui deviendra onze jours plus tard le 45ème président des Etats-Unis s’abaisse à lui répondre, qui plus est dans un langage qui ne me semble pas digne d’un futur président américain: « Meryl Streep, l’une des actrices les plus surestimées à Hollywood, ne me connaît pas mais elle m’a attaqué hier soir aux Golden Globes. Elle est une… ».
  • Le deuxième tweet est encore plus inquiétant. @realDonaldTrump a publié un Tweet en majuscules, ce qui équivaut à un hurlement, à l’intention des juges qui l’empêchent de fermer les frontières aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane, au mépris de la séparation des pouvoirs : « RENDEZ-VOUS AU TRIBUNAL. LA SECURITE DE NOTRE NATION EST EN JEU ».

Cet homme est-il bien le président des Etats-Unis ?

 

Un arrêt cardiaque ?

J’ai découvert la ressemblance entre la signature de Donald Trump et une gravissime arythmie cardiaque par un Tweet de Pascal Meier, un cardiologue très actif sur son compte @pascalmeier74. Cette arythmie est une fibrillation ventriculaire, un dysfonctionnement du cœur qui peut être mortel. Malgré la ressemblance entre ces deux images, il existe certainement des moyens plus doux de faire taire le nouveau président des Etats-Unis que de diagnostiquer sa mort subite.

 

 

Ecrire à Jack Dorsey, le patron de Twitter ?

Twitter a récemment annoncé vouloir prendre des mesures contre les auteurs de messages haineux. Cette décision a réjoui le zürichois Andreas Freimüller (@rasgariwat) qui a décidé de lancer une campagne pour demander à Jack Dorsey, le CEO de Twitter, d’expulser @realDonaldTrump de son réseau. Grâce à un formulaire prêt à l’emploi, chacun peut donc envoyer en quelques secondes un mail au patron de Twitter pour lui demander de fermer le compte du président des USA.

 

Une banalisation des propos haineux

Cette initiative représente bien sûr une goutte d’eau dans un océan. Elle a cependant deux avantages : le premier est qu’elle permet à tout un chacun de s’exprimer ; le second, qui est pour moi essentiel, est de dire au travers de ce geste notre refus des propos haineux, pour éviter de les voir se banaliser.

 

Dr Jean Gabriel Jeannot

Dr Jean Gabriel Jeannot

Médecin, spécialiste en médecine interne, avec un intérêt particulier pour l’utilisation des technologies de l’information et de la communication en médecine.

Une réponse à “L’arythmie cardiaque signée Donald Trump

  1. En tant qu’expert graphologue internationalement reconnu , la projection du Dr. Jeannot d’un électrocardiogramme sur la signature de D.Trump est une faute professionnelle scientifique.
    En effet en graphopathologie aucune trace d’arythmie dans le graphisme, ni de spasmes d’incohésion à caractère prédictif sur un plan cardio-vasculaire ; les altérations typiques des malades cardiaques ou à prédisposition pathologique sont absents , pas de distorsion dans les traits droits et nets pas de ruptures spasmatiques entre autres.La neuro-motricité à manuscrire n’est pas altérée donc ..En revanche cette herse sans arrondi présume d’une intransigeance sur le plan psychologique déjà démontrée … Oui la haine conditionne par parasitage le jugement dès lors sans valeur .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *