Bonne nouvelle année végétale 2021

Mes efforts personnels pour le climat incluent une attention à l’alimentation. J’essaie de remplacer les produits animaux par des protéines végétales. C’est une des solutions les plus prometteuses à la crise climatique, j’espère qu’elle se répandra le plus possible. La reforestation à grande échelle sauverait le climat et la Nature, alors que la consommation de la viande provoque la déforestation dans les régions tropicales (voir blogs documentés en lien).

Hier j’ai été saisie d’un besoin soudain de faire un faux-gras, une terrine végétarienne qui imite le foie gras.

Je propose les ingrédients suivants:

100 gr de pois jaunes secs

50 gr de champignons de Paris (100 gr avec la déco)

50 gr de purée de marrons

50-100 gr de beurre de cajou ou d’amandes (que je ne l’avais pas)

J’ai fait revenir les champignons et cuit les pois jaunes.

J’ajoute:

une pincée de coriandre

une pincée de cannelle

une pincée de poivre blanc

une cuillère à soupe de vin blanc

une cuillère à soupe de sherry

une cuillère à soupe de sauce soja

et 2 minutes exactement avant la fin de la cuisson

1/2 cc agar – agar

Je mixe les pois jaunes, 50 gr de champignons, les marrons et

2 cs huile de noix. 

Je verse dans un moule et laisse prendre 2 heures.

 

Ma version était couverte de 30 gr de beurre,  et de poires sautées aux épices (coriandre et cannelle) et aux champignons.

Je trouve que ça donne un pâté tout à fait correct, mais sans le beurre de noix, c’est plus un pâté qu’un foie gras.

En dessert, j’ai préparé une ganache chocolat – crème de marrons parfumée au whisky.

Bonne année!

Ci-dessous lien sur un blog plus long sur l’alimentation, au début de l’article liens sur des blogs sur la déforestation.

Avatar

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

9 réponses à “Bonne nouvelle année végétale 2021

  1. Merci, je vais tenter la recette en l’adaptant sans alcool.
    Et je ne sais pas où trouver les pois jaunes ! On va chercher.
    Belle Santé et Bonne Année

  2. Pour le développement du cerveau, ses connections, nous avons besoin de graisse animale, la graisse végétale ne peut remplacer.
    Soit on mange de façon adapté à notre corps sans excès, soit on se la joue “chimique” à coup de piqure pour compenser une nourriture déséquilibré comme vous le proposez.

    Je m’inquiète aussi pour votre leçon de morale, et le développement de l’enfants si des parents suivent votre conseil.

    Bref, lorsqu’on décide de manger des graines, il est bon de se renseigner. J’ajoute que si des effets psychiatriques apparaissent (dépression, ….), posez-vous la question sur votre équilibre alimentaire.

    La solution sera de manger de la viande à base de cellule souche.
    Quant aux végétaliens de longue date, à la vieillesse, qu’elle sera leur état ? Plus de démence, un cerveau moins vif ?

    C’est le problème majeur de notre temps, l’oubli que nous sommes un animal avec des besoins alimentaires et psychologiques. Les dépressions, la violence, c’est un peu le signe des rats de laboratoire mis en surpopulation. On a construit un monde inhumain (ville, …), si on y ajoute d’autres déséquilibres, ça ne va pas le faire, sauf pour les pharma et fabriquant d’antidépresseurs.

    1. Bonsoir,

      “Pour le développement du cerveau, ses connections, nous avons besoin de graisse animale, la graisse végétale ne peut remplacer.”

      Pourriez-vous me citer vos sources ou études ?

      The National Health Service (UK)
      “With good planning and an understanding of what makes up a healthy, balanced vegan diet, you can get all the nutrients your body needs.”

      The Dieticians Association of Australia
      ” With good planning, you can get all of the nutrients you need from a vegan diet to be healthy.”

      https://www.nhs.uk/live-well/eat-well/the-vegan-diet/

      https://daa.asn.au/smart-eating-for-you/smart-eating-fast-facts/healthy-eating/vegan-diets-facts-tips-and-considerations/

      Bonne lecture 🙂

    2. Les médecins et les pédiatres sont d’accord avec le régime végétarien, ils le considèrent comme sain. Il y a moins de risques de maladies cardiovasculaires, d’obésité et d’Alzheimer.

  3. Chère Madame,
    Je pense qu’il soit important que vous mentionnez dans votre CV, toutes les causes pour lesquelles vous publiez vos articles. L’environnement en est une. La cause animale en est-elle une autre? comme le transpire fortement cet écrit.

    Je vous suis dans le domaine environnemental, mais j’ai de la peine avec la boutique anti-spécisme. Je privilégie les produits hyper locaux et refuse les graines importées ou les steaks bidonnés par Nestlé.

    Il n’y a rien de pire que les anti-spécistes qui utilisent le climat pour vendre leur boutique.
    Donc, si vous défendez les deux causes, merci de le faire de manière transparente.

  4. @Motus : on peut difficilement soupçonner Einstein, de Vinci, Pythagore, Marguerite Yourcenar ou Gandhi d’avoir été atteint d’Alzheimer. Et pourtant ils ont été végétariens ou végétaliens. Dans le monde du sport, citons Martina Navratilowa, les soeurs Williams, Carl Lewis; et la danseuse étoile Sylvie Guillem. Pour d’autres exemples, faites appel à votre moteur de recherche favori.
    Et à vous lire, la viande ne protège pas des fautes d’orthographe :-). Bonne année.

    @Yves Rolland: vous devriez trouver des pois jaunes dans n’importe quel commerce. Souvent vendus sous pois jaunes cassés. Bonne année.

    Il y a 25 ans environ, j’ai décidé de cesser de consommer des animaux. Je mange encore des produits laitiers (fromage et yaourts), d’origine bio, ce qui me garantit le plus possible (mais pas à 100 %) une production respectueuse des animaux – pareil pour les quelques oeufs que j’utilise pour cuisiner. Ca n’a pas été difficile à décider, je n’avais jamais beaucoup aimer la viande, et cet arrêt correspondait à ma démarche générale.

    La production et la consommation actuelle de la viande, et aussi du poisson, est un drame pour la planète, un total non-sens économique, et un poison pour les consommateurs: on déforeste l’Amazonie pour produire du soja qui va engraisser du bétail en Amérique du Sud, du Nord et en Europe. Ce bétail va grandir la plupart du temps dans des halles fermées, sans voir le jour, avant d’être transporté vivant sur des centaines de kilomètres pour être abattu puis conditionné. Alors que le soja contient lui-même une bonne quantité de protéines dont l’être humain aurait pu se nourrir directement. Je m’arrête là, il existe une riche documentation sur le sujet, disponible pour celles et ceux que cela intéresse.

  5. Qui êtes-vous madame Relelska?
    A) Une vegan qui utilise l’environnement pour faire passer la pilule
    B) Une environmentaliste qui cherche l’approbation des véganes en tant que prof à l’uni

  6. Chère Madame,
    Je suis désolé si mon message précédent vous a touché, mais il était important pour moi de connaître la motivation de vos articles. Le fait que vous cachiez et ne répondiez pas à mon message indique bien que vous avez deux agendas: vegan et climat. Alors que le deuxième est clairement énoncé, le premier est caché. Vous êtes donc une végan qui utilise le réchauffement climatique pour vendre votre mode de vie.

    Je lisais avec attention vos articles, mais là, je ne peux m’empêcher de penser que vous n’avez qu’un objectif: manipuler les lecteurs. Je ne vais donc plus vous importuner, ni lire vos articles. Je vais également partager ce comportement avec mes amies et sur les réseaux sociaux.

    1. Je n’avais pas lu votre message. Une alimentation essentiellement végane est une bonne solution, presque nécessaire pour une vie durable sur la Terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *