Qu’est-ce qui était urgent il y a six mois? Le climat! Et il l’est encore plus aujourd’hui!

Le climat doit être maîtrisé au plus vite. Nous devons réduire les émissions de carbone rapidement, avant que les glaciers suisses ne fondent, que les forêts tropicales ne meurent, que la fonte des glaces polaires n’inonde la moitié des terres cultivables.

Le réchauffement provoque déjà des inondations, des tempêtes plus fortes, des vagues de chaleur sans précédent, partout sur Terre et ces catastrophes vont s’aggraver. La Suisse sera aussi touchée par des nombreux glissements de terrain ou coulées de boue dans les montagnes.

Le canton de Vaud a déclaré l’état d’urgence climatique il y a six mois, en mars 2019.  Mais rien n’a changé.

De nombreuses mesures d’urgence devraient suivre rapidement cette déclaration et assurer notre sécurité. J’en propose trois, enfin quatre qui sont immédiatement réalisables et devraient être déjà en place.

Voitures

Les villes pourraient limiter fortement les voitures. La circulation automobile individuelle devrait être réservée aux personnes qui ne peuvent se déplacer autrement.  Le transport devrait être essentiellement assumé par les tram, les vélos et les taxis, et plusieurs rues pourraient être libérées du trafic.  La vie en ville se passe en priorité dans les rues piétonnes, et y est beaucoup plus agréable.  Sans voitures, il n’y a pas de bruit, de danger ni de pollution. Le stress diminue, et nous prenons le temps de vivre.  L’achat par correspondance réduit actuellement le besoin d’un véhicule pour le transport des achats, et leur nombre pourrait diminuer. Il faudrait peut-être assurer plus de transports publics.

De nombreuses excursions nature ou ski en transports publics pourraient partir de chaque quartier. Elles limiteraient l’usage de la voiture pour retrouver la Nature. Les changements pourraient être facilement rendus attractifs ou amusants, avec des petits trains touristiques en ville, des animations dans le bus, des fêtes, des activités sportives, etc.  Une ville sans voitures aurait un effet immédiat sur la santé de la population, limitant la pollution, le stress, et augmentant un peu l’activité physique. Elle serait aussi bénéfique pour la survie de la population aux inondations et catastrophes climatiques qui seront bientôt une menace très réelle pour nos vies.

Plastique

Le plastique à usage unique pourrait être rapidement interdit, avec préavis de quelques mois. Le plastique est à base de pétrole, il émet du gaz carbonique lors de la production et du transport, et crée une grave pollution. Surtout, il me semble qu’il se multiplie de façon incontrôlable, et rien, même pas des pailles, ne peut croître à l’infini.  Les objets et gadgets quasiment jetables en plastique devraient aussi être interdits ou fortement régulés.  Les emballages pourraient aussi être limités ou repris par le vendeur.

Construction

Enfin, les constructions devraient être devraient être suspendues pour la période d’urgence climatique. Les projets en cours pourraient éventuellement être menés à terme, même si cela n’a pas forcément de sens. La construction, y compris les matériaux et leur transport, pourrait être globalement le secteur économique le plus polluant (Prof Schellnhuber, PIK). Il faudrait prévoir sa contribution à la destruction future de la ville par les catastrophes climatiques, ou de combien chaque projet augmente ce risque.

Il faudrait aussi vérifier la sécurité de ces bâtiments face aux catastrophes que nous avons déjà provoquées pour 2030 ou 2040. Le risque d’inondation et de glissement de terrain augmentera tellement que les normes de constructions devraient être complètement modifiées, les tempêtes semblent plus fortes, peut-être plus fortes que les prévisions existantes. Nous ne nous rendons pas compte de ce qui nous arrivera bientôt. Dans ce cas, il faut vite améliorer les prévisions et y confronter les projets, ou se donner une grande marge de sécurité. Nous devrions par contre isoler et sécuriser les bâtiments existants, poser des volets qui protégeront les vitres, des toits solides, etc.

Finalement, dans un monde balayé par les catastrophes, de nombreux aménagements prévus n’ont simplement plus lieu d’être et il vaut mieux y renoncer rapidement.  Le commerce deviendra plus local à mesure que les transports et l’approvisionnement seront perturbés.

 

Plat végétarien

Un plat végétarien ou même végan devrait être exigé de tout lieu public. Logiquement, il devrait être moins cher, car les lentilles et le soja sont bon marché. La vente à grande échelle pourrait faire baisser les prix.  Et cela pourrait être très simple, une salade, des pâtes sauce tomate, des falafels ou des lentilles. Dans son rapport sur le sol publié en septembre 2019, le GIEC recommande de limiter la consommation de viande et de fromage.  L’élevage intensif des bovins, nourri au soja provenant de la déforestation de l’Amazonie, a un effet négatif, dangereux sur le climat terrestre et l’excès de ces aliments nuit à la santé, augmentant le risque de maladies cardiaques et de cancers. Le consommateur devrait avoir un vrai choix, idéalement de plusieurs plats végétariens pour en trouver un à son goût.  Et c’est urgent!

Mis à jour le 25.09 à 11h42

Avatar

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

7 réponses à “Qu’est-ce qui était urgent il y a six mois? Le climat! Et il l’est encore plus aujourd’hui!

  1. Bonjour Dorota.
    Vous nous présentez ici les premières mesures essentielles d’un ETAT D’URGENCE PLANÉTAIRE. Ainsi le nommiez-vous dans une précédente Alerte aussi dramatique.
    Cet Intitulé puissant, jamais prononcé aussi crument par un quelconque gouvernement, amplifie dans votre esprit scientifique et clairvoyant le GREEN NEW DEAL porté par les Démocrates américains. Celui-ci devrait donc être intitulé selon vous Le GLOBAL GREEN NEW DEAL. J’ai vu apparaître ce 4ème mot essentiel GLOBAL dans un article. J’espère que vous êtes en contact avec les Démocrates Américains ! Vous liez ensemble, en un Intitulé décisif, tout les pays résister autant que possible à cet incendie planétaire. Puissiez-vous être entendue par les plus hautes instances Internationales telles que l’ONU, par Greta Thunberg, votre alter-ego. De nouveau merci.

  2. Bjr,

    Vous recourez à une forme grammaticale qui, si elle est correcte, n’est en l’espèce plus pertinente : il ne faut pas écrire “il faudrait faire” ou “devraient être” mais “il faut ‘ou ‘doivent être” L’impératif s’impose plus que jamais.!!!

    Cdt.

  3. il est urgent de se calmer . Hâtez-vous lentement . dit le proverbe . Le lièvre court plus vite, mais la tortue arrive avant !
    Toute cette agitation pour des prévisions sans précisions .
    Autant lire son horoscope !
    Quand je regarde la courbe de l’étendue des glaces arctiques de 2019, elle suit en septembre , au plus bas de l’année, celle de 2007, douze ans plus tard .
    Ces douze dernières années n’ont donc pas révélé une quelconque accélération du réchauffement au contraire des messages alarmistes .
    Il faut être aveugle ou de mauvaise foi pour y voir des signes d’apocalypse ou suivre aveuglément la secte GIEC qui cherche à nous impressionner par tous les moyens.
    Ses rapports ne changeront pas les valeurs imprécises recueillies avant la mise en orbite des satellites qui peuvent maintenant nous fournir les données d’albedo et de couverture nuageuse , …
    Si entre les années 1990 et 2010, une fonte des glaces plus élevée a été observée , c’est du uniquement au cycle AMO de 70 ans environ.
    Toute conclusion hâtive se révèlera fausse dans un proche avenir .

    1. Je partage votre point de vue qu’il ne faut surtout pas être alarmiste. Je dois toutefois mentionner que j’observe des changements (j’habite à 1500 m d’altitude). Le cycle AMO a peut être un rôle à jouer, je ne le nie pas mais je n’ai aucune preuve. Si un risque doit se présenter, j’analyserai et m’adapterai et anticiperai mon comportement (j’ai toujours fais cela en alpinisme).
      Pour ma part je reste dorénavant persuadé que la société civile sera finalement plus à même de faire le nécessaire correctement (la voie verte ouvre enfin des horizons nouveaux et est une option très intéressante), car les politiques vont, comme à l’habitude, se perdre en palabres politiciennes inutiles.

    2. La glace arctique diminue rapidement. Vos informations sont incorrectes. Du reste, usurpez-vous l’identité d’ M. Hubert Giot, l’alpiniste célèbre?

  4. “Le climat doit être maîtrisé au plus vite”. Au vu de la suite de votre développement et à mon humble avis votre première phrase ne fait pas mouche. En effet, il s’agit de maîtriser l’activité humaine et non le climat.

  5. Typhon Hagibis punition d’ ALLAH en islam ces catastrophes naturelles les incendies les virus astéroïde des punitions d’ ALLAH aux non musulmans de se convertir a l’islam et aux musulmans d’appliquer le Coran a 100% immédiatement pour éviter la mort par ces punitions d’ ALLAH si la fin du monde Octobre 2019 pour éviter l’enfer.

Répondre à mehdi mountather Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *