L’Amazonie en feu: danger pour le Brésil et toute la Terre

Feux en Amazonie causés par le défrichage

L’Amazonie brûle. Des centaines de milliers de feux ravagent la forêt. Les fumées obscurcissent le ciel de Sao Paolo où il fait nuit en plein jour.

Les feux sont souvent allumés lors du défrichement de parcelles d’Amazonie. Cette année, les feux sont souvent causés par un surcroît d’exploitation de la forêt amazonienne. Un expert à l’institut de recherche environnementale sur l’Amazonie affirme que le nombre d’incendies en forte hausse en Amazonie brésilienne est surtout lié à la progression de la déforestation (France Inter).

Fumée au-dessus de l’Amérique du Sud le 20 août 2019:

print-gorax-blue-000-6fe5cac1a363ec1525f54343b6cc9fd8-MSjN1W

En 2019,  l’agence spatiale Brésilienne a dénombré 73000 brasiers dans la région amazonienne. Les feux sont souvent causés par l’Homme, récemment les Brésiliens ont même décrété un ‘jour du feu’ où ils en ont allumé un grand nombre. Malheureusement, la pluie ne les éteint pas et le réchauffement et la météo associée à El Nino leur permettent de continuer.

Cette année est aussi une année el Nino. Le courant chaud est proche de l’Amérique du Sud, et il s’accompagne habituellement de chaleur et de sécheresses, ce qui favorise les feux. Lors du précédent El Nino, en 2016, de nombreux incendies ont frappé l’Amazonie et ont provoqué un dégagement de carbone de la forêt.

La perte de l’Amazonie

Nous vivons probablement une décennie d’extinction massive. Le plus riche écosystème marin, la grande barrière de corail australienne, a beaucoup souffert lors des vagues de chaleur de 2016, 2017 et 2018. La forêt amazonienne abrite aussi une énorme richesse d’espèces uniques, qui est en grave danger. Allons -nous perdre ces deux écosystèmes exceptionnels au cours de cette décennie?

Plusieurs études scientifiques, qui souvent estiment l’état de la végétation d’après la quantité de vert détectée par satellite, alertent sur les dommages subi par les forêts tropicales. Elles sont déjà en danger, fragilisées par le changement climatique et par l’Homme.
Depuis l’an 2000, l’Amazonie souffre de sécheresses et croît moins. La saison sèche devient plus sèche, la saison humide plus humide et s’accompagne d’inondations catastrophiques.
Mais heureusement, des efforts de reforestation sont entrepris dans des nombreux pays.
Il est important de préserver les forêts vierges: l’Amazonie sans la jungle perdra rapidement le carbone et la fertilité du sol, subira des chaleurs plus importantes et moins de pluie, et pourrait devenir désertique, entraînant la Terre dans la spirale du réchauffement accéléré. Il y a quelques années, un expert disait que la perte des forêts vierges peut augmenter la température de la Planète de 2°C. Elles disparaissent progressivement et c’est extrêmement dangereux pour toute la Terre. Les arbres sont faits en grande partie de carbone, qui est émis dans l’atmosphère et augmente l’effet de serre.  Cependant, si les arbres sont remplacés par une savane claire, l’effet de la couleur limitera celui du carbone des arbres. Troisièmement, la déforestation dans les régions tropicales est souvent suivie par la perte du carbone du sol qui augmenterait encore le réchauffement.  Ces perturbations de la Biosphère ne sont pas totalement prévisibles, mais très dangereuses.

Les catastrophes climatiques au Brésil

Le Brésil souffrira directement de ces changements. Le réchauffement climatique provoque des pluies intenses et des inondations. Cette année, le Brésil, comme de nombreux autres pays, subit de nombreuses inondations.
Les principales villes du pays: Rio, Sao Paulo, Bahia, Recife, Franka, Ukeraba, Permambuco  ont subi des graves déferlements et des glissements de terrain, causant des centaines de morts. Un barrage dans le Minas Gerais a cédé sous l’accumulation d’eau et provoqué une grave inondation.

Les incendies de l’Amazonie accélèrent le réchauffement climatique et vont causer des inondations plus graves, très dangereuses pour les habitants du Brésil. Ils mettent leur vie en danger.  Ils sont aussi dangereux pour le climat terrestre. L’ancien ministre de l’Environnement du Brésil les appelle ‘un crime contre l’Humanité’.

Sauver l’Amazonie?

A mesure que le réchauffement progressera, les forêts vierges subiront plus de sécheresses et seront plus susceptibles au feu.
A long terme, il sera difficile de les sauver, et dangereux de les perdre. Après les forêts tropicales, des grosses catastrophes s’abattront sur nos régions. Nos forêts et nos vies seront en danger.

Ces forêts tropicales stabilisent notre climat et nous en avons tous besoin. Il faut absolument éviter les feux et faire le maximum pour la protéger.
Une grande étendue de forêt résiste mieux aux changements climatiques.  Elle limite la chaleur grâce à la transpiration des arbres, et attire des pluies. Une Amazonie réduite pourrait vite se transformer en désert brûlant, et au contraire, une forêt reconstituée, plus étendue, pourrait être plus résistante. De grands projets de reforestation doivent être immédiatement entrepris en Amérique du Sud.

Une pétition récente demande à l’Union Européenne de mettre fin à toute relation commerciale qui nuit à l’écosystème Amazonien. Je trouve que c’est une excellente idée, la perte de l’Amazonie accentue le danger climatique pour les Européens et la Terre entière, et nos gouvernements devraient investir dans sa survie, qui contribue à la sécurité des citoyens européens face au réchauffement climatique. L’Europe ou la Suisse devraient refuser d’acheter des produits brésiliens.

Nous pourrions boycotter les produits brésiliens à titre personnel ou officiellement, au niveau national. Nous pouvons renoncer au boeuf Brésilien, ou au boeuf nourri au soja issu de la déforestation. Nous pouvons exiger que la nourriture de notre bétail soit locale.

On pourrait imaginer d’éviter les feux et les sécheresses en Amazonie en arrosant la forêt de pluies provoquées artificiellement. Il est possible de provoquer la condensation de gouttes de pluie à l’aide de diverses molécules chimiques plus ou moins polluantes, ou de la glace carbonique, peu polluante. Les arbres favorisent la formation de gouttes par des molécules de terpènes naturels. Les efforts pour sauver la forêt pourraient inclure des pluies artificielles, mais il faudrait que les composés utilisés respectent l’écosystème. Evidemment, avant tout, il faut éviter de provoquer des feux et arrêter la déforestation.

Avatar

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

22 réponses à “L’Amazonie en feu: danger pour le Brésil et toute la Terre

  1. Le considérable accroissement des incendies de forêt au Brésil doit également beaucoup aux changements législatifs récents. Le gouvernement actuel est beaucoup plus permissif et considère que l’Amazonie est avant tout brésilienne et que comme telle, elle doit être mise en valeur. De tels changements ont des conséquences immédiates dans une région comme l’Amazonie, qui ressemble beaucoup à l’ouest américain à la fin du XIXe siècle, lorsque s’organisaient d’authentiques courses de colons pour se faire avec les meilleures terres. Et si vous n’êtes pas d’accord, les armes à feu règlent immédiatement le problème. L’Amazonie est une terre sans loi où de nombreux écologistes perdent la vie chaque année. Désolé d’être aussi pessimiste, mais il faudra effectivement que de terribles catastrophes s’abattent sur la région pour que les choses changent enfin…

  2. Le plus dramatique n’est pas le poumon mondial forestal qui se réduit, le monde n’a aucun droit sur l’Amazonie ou alors il doit payer cette garantie, ce qu’il ne fait pas, à l’exception de l’Allemagne et de la Norvège.

    Le drame, c’est l’extermination et l’immigration provoquée par cette déforestation aux peuples indigènes qui sont les vrais propriétaires de ces régions, ce dont on ne parle que peu.

    L’initiative européenne est bonne, mais ce serait à l’ONU d’agir s’il servait encore à quelquechose, mais à force de tout diluer, FMI, G7,8,20 et bla… .

    Bolsonaro, élu par l’hyperpuissant lobby brésilien de l’agro, bénéficie de la bienveillance de Trump, qui a la même vision cataclysmique du monde.
    Et pourtant, aux dernières nouvelles, il se prendrait pour l'”élu”.
    Il est temps de relire “ces malades qui nous gouvernent”!

    1. P.S. On associe Amazonie et Brésil (la plus grande partie), mais c’est aussi Paraguay, Bolivie, Pérou, Colombie, etc.
      Le problème est le même partout, en Amérique latine, en Afrique, en Asie, partout où on coupe des forêts pour en faire un outil agricole productiviste!

      1. Bonsoir,
        Les origines de ces catastrophes en Amérique du Sud c’est l’EUROPE. Le soya produit est vendu en Europe pour nourrir nos bêtes “à viande” qui ne voient le jour que le jour X, le jour de leur mort.
        La viande de poulet que nous pouvons acheter en Suisse à des prix dérisoires. Une honte à nous Européens. L’Argentine n’y échappe pas. Ici c’est la Chine. En Uruguay, seul 10% du pays a des arbres et encore en monoculture. J’ai passé 5 mois (2018-2018) dans ces régions. Cela fait mal.
        Et je cite pas encore les ordures! Buenos Aires, Rio de Janeiro, l’eau usée part dans la mer. Le Rio Planta, préférable de ne pas s’y baigner.
        Il faut BOYCOTTER le Brésil, stopper toutes importations. A commencer par MIGROS ici en Suisse.
        L’Allemagne est très friande du soya pour ces poulets emprisonnés.
        L’Europe veut se faire vert sur le dos des autres continents. Ne pas oublier aussi la forêt tropicale de l’Indonésie, ici aussi même problème. On déboise !

        J’ajoute encore pour terminer l’extraction du Lithium (Chile, Argentine, Bolivie) une catastrophe écologique et pour qui ? pour nous…. pour rouler vert ! Un mensonge par excellence

        Alors demain lors de vos achats, regardez la provenance et SVP BOYCOTTER !

        Les jeunes brésiliens, sont résignés……comme les jeunes argentins.
        Corruptions pures… et ces gens pour la majorité ont des origines européennes !

        Pouvez-vous me dire où l’homme blanc n’a pas semé “la merde”!???

        1. Merci. Vos terribles informations sont extrêmement précieuses pour nous tous. Elles ont été si douloureusement éprouvées par vous. Elles élargissent encore le champs de notre indignation. Elles nous orientent. Je suivrai pour ma part vos conseils de boycott. Je comprend et partage votre accablement.

        2. Bah, ne focalisez pas trop sur les blancs (qui ne sont pas tout blanc), mais qui ont bénéficié, sans doute d’une génétique prédatrice, en utilisant la poudre inventée par les chinois?
          Toutes races sont prédatrices, Gengis Khan, et bla.

          Ce qui fait chevrer, c’est que le monde en 2019 reste le même et n’évolue pas … las 🙁

          1. P.S. Les premiers négriers sont les arabes et les africains eux-mêmes, alors… et en Afrique, l’esclavage continue, comme dans le reste du monde!

    2. Effectivement, et ils sont nombreux et se prennent pour des messies.
      L’histoire nous enseigne que tous ces individus, après avoir fait des ravages de nature diverses et variés, se sont tous lamentablement plantés, mais les électeurs continuent à donner leur voie à ces bonimenteurs, démocratiquement ! Inquiétant.

  3. Mille merci ! Vos explications scientifiques sont précises, limpides. Elles sont de plus formidablement engagées, prolongées par vos suggestions d’actes de Résistance:
    – Résistance personnelle. L’acte domestique le plus efficace, le plus généreux, consiste à devenir Vegan
    si naturellement l’on aime les bêtes autant que soi-même, autant que sa petite personne. Si l’on connaît par ailleurs les ravages du méthane lâché par nos amies après leurs repas dans l’atmosphère ! Ainsi le terrifiant dictateur brésilien, Monsieur Jair Bolsonaro, n’aura plus l’excuse de remplir de soja le ventre de nos boeufs. Mieux, laissons nos propres boeufs tranquilles, laissons-les enfin en paix, goûtant l’herbe des champs. Ils ne nous ont rien fait. Ils sont Vegan ! Imitons-les. Le seitan de blé, le lait d’amande, quel délice ! Nulle punition, une redécouverte des nuances, des délicatesses insoupçonnées, oubliées, niées par une Agriculture Industrielle sciemment simplificatrice, purificatrice, mortifère. Equarrissage qui tue les sols.
    – Résistance essentielle, impérative, urgente de nos Gouvernements Européens: prier sous la canopée déchirée de Notre-Dame de Paris ne sauvera ni l’Amazonie ( cathédrale spirituelle irréparable, bibliothè-que de mille merveilles ruinées avant d’être connues ) ni les Peuples Racines, peuples poètes amoureux fous de leur forêt-maison, protégeant à mains nues celle-ci, assassinés par des milices armées.
    Suggestion: Que l’Europe déchire en place publique le Traité Mercosur, Traité de Libre Echange des Dévastations terrestres. Un doute est permis. Le renoncement Européen sera mortel. Il signe le sacrifice des enfants du monde.

    1. Dans l’idéologie Vegan, se nourrir de chair est haïssable. Les humains et les animaux sont égaux. Donc, si on va au bout de la logique, il faudrait exterminer tous les animaux carnivores et omnivores car, comme les humains, ils mangent de la viande. Mais à la différence des humains, il est difficile de faire comprendre au lion que manger une gazelle,, c’est mal ! QUELLE BELLE IDEOLOGIE

      1. Le souhait de devenir Vegan, contrairement aux dires de certains, ne nait pas dans l’esprit d’un être humain mais dans son coeur. Ce n’est pas une d’Idéologie, c’est un Art de vivre, c’est une émotion, c’est un sentiment, c’est une compassion face à d’autres êtres aimant et souffrant. L’idée de tuer un lion carnivore sous prétexte qu’il mange une antilope ( se désaltérant, une fois rassasié, dans un lac au côté d’autres antilopes ) c’est une Idée de Chasseur ! Mon chat mange des souris, je ne tuerai pas tout les chats de la Terre pour les punir ! Ôtez de votre tête fusils et revolvers et n’usez pas de mots qui tuent pour vous dédouaner.

        Admiration. Contempler longuement le visage d’un animal, croiser son regard d’égal à égal en forêt. Qui admire n’est plus jamais seul, il est relié. Il ne cherche plus à abattre, à ruiner, à souiller toute présence, toute beauté généreusement offerte par la Terre qui nous reçut sans nous connaître. Nous sommes ses hôtes une heure à peine. Elle est vivante, elle ne nous appartient pas. Nous cédons déjà la place à nos enfants.

        Cette cruauté humaine fort ordinaire: ne pas se suffire d’une antilope mais composer sur le sol un admirable Tableau de Chasse ou créer une Banque d’Antilopes pour de bons profits, tout posséder ici puisque tout est à merci, dépecer et thésauriser le hangar terrestre, spéculer sur les défenses en Ivoire des Eléphants, dévorer un premier Cerf, décapiter son frère et suspendre sa tête dans son salon pour se convaincre soi-même de son immortalité !

        Suggestion: Visitez sans attendre un abattoir, écoutez les hurlements, éprouvez la terreur d’une bête qui sait parfaitement qu’elle rencontre la mort, respirez les odeurs. Vous refuserez sans doute de manger ensuite, tranquillement en famille, son agonie.

        Si vous préférez participer à la disparition de l’Humanité sur Terre, si vous préférez sacrifier les enfants qui viennent après les bêtes en perdition, si vous préférez trahir les oeuvres de vos ancêtres, vous moquer de l’Amazonie brûlée vive, des petites îles du Pacifique bientôt submergées par les eaux montantes nées de la fonte des glaces, tout ceci pour un steak dans votre assiette, que vous dire ? Vous n’aimiez pas la vie.

          1. Je vous remercie. Je m’exprimais avec ardeur et passion. Le Chaos Climatique m’effraie tant, comme nous tous. Ce lieu de partage est essentiel et si généreux. Je me permet une nouvelle fois de remercier Dorota Retelska pour le temps qu’elle nous consacre. J’espère que ma franchise n’a blessé personne. Je détesterais cela.

    2. L’enfer est pavé de bonnes intentions… Il faut savoir que la production du lait d’amande implique une énorme consommation d’eau et de pesticides ( https://sustainability.ucsf.edu/1.713 ). Chercher des alternatives respectueuses de l’environnement est louable, mais il faut prendre garde à ne pas se laisser berner par de fausses solutions.

    1. Donc certains experts disent que déforester ferait augmenter les températures, et le CNRS dit qu’au contraire, déforester fait baisser les températures en augmentant l’albedo……on est en train de planter des millions d’arbres en pensant faire baisser les températures en absorbant du CO2……et en risquant en fait de provoquer une hausse du réchauffement en diminuant l’albedo…….rien n’est simple……

  4. Si l’humanité décide de réduire son espérance de vie avec les destructions qu’elle inflige a la nature , il est clair que sa civilisation va disparaître comme celles qui les ont précédées , non pas par son intelligence mais bien par sa stupidité de prédateur destructeur avec sa vanité d’être le dieu Homo sapiens .

  5. bonjour:qui sont les responsables de ce désastres le feu en AMAZONIE!!!!!!!!!!!!!!!!,anéantir ANIMAUX NATURE :ne compte que ces cultures;pâturage,l’usine de pognon détruisant sans regret toutes ces beautés:qui sont ces soit disant HUMAIN!!!!!!!!! y a t il un gouvernement en AMAZONIE:!!!!!!!!!!!!!:savons que le réchauffement est du à ce progré ,ne compte que la production,nourrir l’humain:le défrichage détruit l’habitacle des animaux;que restera de cette vie RIEN:le MONDE agit en destructeur:jusqu’à quand allons nous laisser faire!!!!!!!!!!!!!:que sera notre VIE sans animaux nature !!!!!!!!!!!!!!!!!!!:

  6. jusqu’à quand allons nous accepté ,la destruction de notre planéte terre;l’AMAZONIE en feu;la cause cette déforestation pour ces cultures,pâturages:tuant les animaux sauvages,réalisent ils leurs actes !!!!!!:le monde est responsable du réchauffement ,ces rejets en mer en tout genre,la fonte vitesse grand V des glaces,cette vie marine empoisonnée;cette viande avec des antibiotiques,ces légumes fruits avec du pesticide,engrais,désherbants,oui manger 5 fruits,légumes par jour pour votre santé;ces autoroutes d’avion dans le ciel,ne voyant que ces fumées de kérozéne;il faut bien réaliser que c’est bien l’HUMAIN responsable de tout cette catastrophe:que notre confort qui compte;ah oui demain sera un autre jour,mais jusqu’à quand !!!!!!!!!!!!!!:réveillons nous,agissons,sinon se sera notre perte et celle de nos enfants:ne sommes que de grands prédateurs,trés nuisibles pour notre terre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *