Le temps du Déluge

Les pluies intenses se multiplient sur toute la Planète. Il pleut énormément, des dizaines de centimètres d’eau tombent en quelques heures ou en quelques jours, provoquent des inondations, des ruissellements, des rivières qui débordent de leur lit, des torrents furieux qui parcourent les villes.

La ville de Lausanne a subi une inondation qui a fait d’importants dégâts matériels en juin, et tous les jours, une ville ou plusieurs sont touchées.

Pour avoir une idée à quel point ce phénomène est répandu, j’ai compté les capitales des pays européens qui ont subi des inondations: Athènes, Belgrade, Paris, Bratislava, Rome, Lviv, Londres, Istanbul, Minsk, Copenhague soit un quart de capitales européennes ont été touchées depuis le début de l’année.

Ces catastrophes sont maintenant très répandues en Europe et dans de nombreuses autres régions de la Planète. L’Italie a déjà été touchée par une trentaine d’inondations au moins, l’Espagne en a aussi subi plusieurs, et d’innombrables images de voitures partant à la dérive se succèdent de plusieurs villes d’Etats-Unis, d’Inde, du Brésil, d’ Amérique du Sud, d’Australie, d’Afrique.

Il est établi que le réchauffement climatique cause des pluies intenses. Les climatologues l’avaient prévu, et ils ont constaté une augmentation en 2012 (GIEC).

En 2017, l’Organisation Météorologique Mondiale constatait que les événements de pluies intenses sur la Planète s’accroissaient de plus en plus vite.
Les scientifiques comprennent assez bien ce changement, car le réchauffement climatique provoque l’évaporation de l’eau et augmente l’humidité atmosphérique. Cette eau redevient ensuite pluie.
Ces dernières années, nous avons aussi vu apparaître des tempêtes immenses, couvrant plusieurs pays, et plus d’ouragans forts. Les courants atmosphériques sont aussi perturbés, des vagues d’air Arctique descendent sur l’Europe et plus au Sud, provoquant des fortes précipitations.

Le plus inquiétant est que ces catastrophes vont augmenter. Le récent rapport du GIEC qui estime les conséquences d’un réchauffement d’1,5°C ou de 2°C prévoit que, respectivement, plus de 70% et plus de 90% d’Européens, soit la grande majorité, seront exposés aux inondations à ces températures.

Elles provoquent des dégâts matériels extrêmement importants, paralysent les villes, détruisent les stocks, et bien de matériel délicat et souvent onéreux. Des mois plus tard, Lausanne ne s’est pas remise de son petit déluge. En se promenant au centre-ville, on remarque les ascenseurs publics en panne, un grand magasin fermé depuis des mois. Les pluies -neiges de janvier passé ont aussi provoqué des nombreux glissements de terrain.  Il est à craindre que ces événements ne se répandent, mais aussi qu’ils s’aggravent, jusqu’à causer des dommages aux bâtiments et des victimes humaines.

La situation est extrêmement grave, les destructions possibles sont comparables à une guerre mondiale. Certains experts du climat pensent que le réchauffement accélère, et que les années prochaines n’apporteront pas seulement des catastrophes de plus en plus graves, mais que d’année en année, les changements seront plus rapides. Dès 2016, nous pouvons nous attendre à des événements météorologiques nouveaux, inconnus (OMM). Chaque phénomène nouveau nous en annonce d’autres, plus impressionnants, à venir.

Ils pourraient provoquer une paralysie progressive de notre civilisation et un effondrement économique.

Les phénomènes dus au réchauffement climatique iront en s’aggravant jusqu’à ce que ce que nous prenions des mesures importantes nécessaires pour le stabiliser.

Avatar

Dorota Retelska

Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

3 réponses à “Le temps du Déluge

  1. Si vous remarquez les drapeaux argentins et uruguayens, vous y verrez un soleil.
    Arrivé il y a onze ans en Uruguay, ce pays jouissait de 5-6 jours de soleil par semaine et toute l’année.

    – 2017 trois mois de pluie discontinues, voire diluviennes, suivi par une période de sécheresse.
    – 2018 quatre mois et demie de déluges, la suite à voir.

    L’Uruguay est un petit pays, mais grand producteur agricole, comme toute l’Amérique latine du sud.
    Ce que le monde ne visualise encore pas tout à fait avec le changement climatique, c’est l’incidence que celui-ci aura sur la nourriture. Il en va de même avec la qualité de l’eau, déluges ou pas.

  2. Pour mettre un peu de soleil dans cet article sur les pluies diluvienne, je me dois de parler de l’Islande ou, du moins, d’un article paru il y a quelques semaines sur leur site de la météo (en.vedur.is).
    En Islande également, la pluviométrie est à la hausse mais, loin de tracasser les Islandais, c’est plutôt ressenti comme un avantage. D’abord cela booste leur capacité à produire de l’eau de source exportable et dont la plupart sont délicieuses mais cela augmente aussi la capacité de production de leurs centrales hydroélectriques. Cela dit, sous ce dernier aspect, même si la pluviométrie venait à doubler, cela n’augmenterait la production d’hydroélectricité que de cinquante pourcents car c’est la limite des machines actuellement installées. Pour aller plus loin, il faudrait encore sacrifier une de leurs cascades -pour construire Kárahnjúkar, on avait sacrifié Tötrafoss- mais, heureusement, les écolos veillent et ils sont très puissants en Islande (17% + 9% de Pirates aussi défenseurs du milieu).

    1. A plusieurs endroits de la Planète les pluies apportent plus d’une année d’eau en un jour. Elles provoquent des inondations dangereuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *