Loi sur le CO2 : des éco bonus pour le climat

Le nouveau parlement devra traiter ce printemps la loi sur le CO2. Loin d’une révolution mais posant les justes jalons, cette loi est déclinée sous l’angle des éco bonus. Ce système incitatif de bonus-malus permet de prélever sur les technologies polluantes et de redistribuer l’argent à la population et dans des projets durables.

C’est le cas de l’actuelle dite taxe C02 sur le mazout, en place depuis 2008, retournée à la population via l’assurance maladie et sous forme de subvention pour l’isolation des bâtiments et le chauffage hors fossile, également retournée aux entreprises via l’AVS.

L’éco bonus sur les billets d’avion, comme nouvelle mesure, fonctionnerait sur le même principe. C’est le système même d’une prime ou d’un bonus qui reconnaît et valorise le comportement éco-compatible.

Contrairement à ce qui s’entend souvent, il ne s’agit pas d’une véritable taxe ou d’un nouvel impôt. L’argent retourne à la population et lui permet précisément d’accéder financièrement plus facilement aux alternatives propres. Cette étape est incontournable pour réduire nos émissions de CO2, même si elle ne va ni assez loin, ni assez vite.

Delphine Klopfenstein Broggini

Delphine Klopfenstein Broggini

Delphine Klopfenstein Broggini est Conseillère nationale et présidente des Vert·e·s genevois·e·s. Egalement vice-présidente de Pro Vélo Suisse, membre des comités de Pro Natura et de F-information - conseil juridique aux femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *