10 sujets cryptos/blockchains à suivre en 2021

J’ai tenté ici de faire une liste de quelques crypto-monnaies, événements, projets ou développements qui me paraissent intéressants à suivre cette année. Tous les projets ci-dessous sont susceptibles de participer à l’adoption massive des blockchains et des crypto-monnaies, mais ils sont surtout emblématiques de thématiques plus vastes qui vont à mon avis dominer 2021.

NB : Il ne s’agit pas ici de prédire le succès commercial de tel ou tel projet, et encore moins de fournir des conseils d’investissement. La spéculation financière ne m’intéresse pas et je me focalise ici sur les usages.

Diem, la crypto-monnaie à la sauce Facebook

La fameuse monnaie numérique Libra, annoncée par Facebook en juin 2019, développée en Suisse à Genève et renommée “Diem” en décembre 2020, devrait voir le jour tout début 2021. On sait qu’il s’agira d’un stablecoin indexé sur le dollar mais on ignore encore le détail de son fonctionnement et son positionnement en termes d’usage.
Après une sérieuse volée de bois vert initiale, notamment aux Etats-Unis de la part du législateur, cette nouvelle monnaie sera-t-elle à nouveau contrée par les instances de régulation ? Si elle voit le jour, pourra-t-elle s’imposer sur la scène crypto, où coexistent déjà des dizaines de stablecoins dont trois figurant dans le Top 25 des plus grosses crypto-monnaies en capitalisation ? Un projet à l’avenir incertain mais qui fera de toutes façons grand bruit. Carpe Diem — ou pas.
Plus globalement, le sujet des stablecoins, dont certains émis par des nations, devrait être très médiatique cette année.

Coinbase, une IPO phare

Coinbase, l’un des plus gros bureaux de change crypto, a annoncé son intention de s’introduire en bourse (IPO) en 2021. Ce ne serait pas la première entreprise blockchain/crypto cotée en bourse, mais son poids sur le marché (certains analystes évoquent une capitalisation de 28 milliards de dollars) fait de cette possible entrée en bourse sinon un symbole, du moins un événement clé des mois à venir.

Efforce, une blockchain au service de l’énergie

Efforce est une start-up notable de 2020 pour au moins deux raisons : la personnalité de son fondateur (Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple) et son modèle économique (en gros, utiliser blockchains et crypto-monnaies pour booster l’investissement dans les sources d’énergie durables, en permettant aux citoyens de tirer profit des économies d’énergie). Sans préjuger de son succès, l’idée est originale et mérite d’être suivie.
Au-delà de cette seule entreprise, plusieurs autres initiatives vont dans le même sens et il me paraît probable que l’utilisation des blockchains pour lutter contre le réchauffement climatique, mieux optimiser les ressources énergétiques ou mieux gérer le marché du carbone sera un gros sujet en 2021.

Atari Token, la crypto-monnaie du jeu vidéo

2020 aura été une année très dense pour Atari, entreprise française qui semble faire feu de tout bois pour redevenir le leader mondial de l’industrie du jeu qu’elle était autrefois. Une stratégie de reconquête du marché qui passe par le lancement en octobre dernier du Atari Token, un token Ethereum destiné à s’imposer comme monnaie privilégiée dans l’univers du jeu vidéo. La plus ancienne et la plus mythique des marques de l’industrie du jeu saura-t-elle se réinventer à l’aune des tokens et des crypto-monnaies ?
Au-delà du cas Atari, jeux blockchains, ou cryptos et tokens (NFT) dévolus au gaming resteront de gros sujets en 2021 (et bien après).

Filecoin, un stockage décentralisé pour l’humanité

Filecoin propose une solution de stockage de données numériques innovante, peer-to-peer (P2P), entièrement décentralisée et basée sur des blockchains. Bien qu’il existe des solutions similaires et plus anciennes (notamment Sia et Storj), Filecoin était très attendu, après une levée de fonds aussi conséquente que rapide (plus de 200 millions de $ levés en une trentaine de minutes, en 2017). Le projet semble avoir réussi son lancement en 2020 et fait une entrée remarquée sur la scène crypto : en novembre, le réseau atteignait une capacité de stockage plutôt impressionnante, d’un million de giga-octets (Go) !
Reste à savoir si la solution saura s’imposer pour des usages professionnels et grand public. Avec de gros sujets en tâche de fond : peut-on encore développer des alternatives viables au stockage cloud proposé par les géants du numérique (Google, Apple, Amazon, Dropbox et autres) et peut-on faire évoluer le cloud en “dCloud” (cloud décentralisé), ce qui serait un vrai changement de paradigme.

PersonalTokens, un token pour chaque citoyen

J’ai longuement évoqué la “tokénisation de tout” comme l’une des plus importantes évolutions de l’ère crypto, et j’ai abordé aussi l’émergence des tokens unipersonnels, créés en leur nom par des internautes. PersonalTokens, l’une des plates-formes permettant de créer sa crypto-monnaie (sur laquelle j’ai moi-même créé mon token $CYRIL en octobre), était un peu dormante ces derniers mois mais a annoncé en décembre un plan de développement ambitieux. Il prévoit notamment d’offrir gratuitement la création de leur token personnel à 10.000 personnes, tout en facilitant les échanges financiers inter-personnels.
D’autres plate-formes sont sur les rangs (dont Roll, qui devrait sortir de sa version beta cette année) et j’y vois un gros sujet potentiel pour 2021, avec la possible émergence de milliers de “monnaies personnelles”.

Free TON, décentraliser à l’extrême

TON, une blockchain indépendante assortie de sa crypto-monnaie (GRAM), est un cas à part dans l’univers crypto. D’abord porté par le fondateur de la messagerie Telegram, le projet s’est caractérisé par une impressionnante levée de fonds initiale (près de 2 milliards de $), avant d’être brutalement stoppé en mars 2020 par l’intervention de la justice américaine.
Mais le projet n’est pas mort pour autant et semble reparti, cette fois sous la forme d’un développement communautaire résolument axé sur la décentralisation, y compris des processus décisionnels. Free TON pourrait donc être le premier exemple d’un projet de crypto-monnaie “corporate” devenu libre et désormais gérée par les utilisateurs eux-mêmes.
S’agissant d’une communauté issue de Telegram, qui compte 400 millions d’utilisateurs, le développement de Free TON et son adoption est assurément intéressant à suivre. D’autant plus dans le contexte du lancement du Diem de Facebook et celui de l’évolution des messageries chiffrées, alors que les décisions récentes de WhatsApp ne font pas l’unanimité

Travel Pass, votre passeport santé sur une blockchain

IATA, l’organisme professionnel qui fédère plus de 80% des compagnies aériennes, travaille à l’élaboration d’une appli mobile destinée à faciliter le retour à la normale en matière de transport aérien à l’ère Covid. La solution, Travel Pass, est déjà testée à Singapour. Elle devrait notamment s’appuyer sur une blockchain pour stocker de façon décentralisée des données de santé relatives aux tests et vaccins Covid-19, et servir ainsi à “montrer patte blanche” pour voyager en toute sécurité.
Le sujet risque de susciter un fort débat, mais cela pourrait être le premier exemple d’une appli blockchain grand public et non-financière utilisée massivement. Et c’est aussi un exemple potentiel de la logique d’identification décentralisée, autre très gros sujet blockchain que j’évoquais récemment. A suivre.

Ethereum, en route vers la v2.0

Décembre 2020 a marqué le démarrage de la plus importante transition dans l’histoire d’Ethereum : une évolution majeure vers “Ethereum 2”, qui promet notamment un réseau plus efficient et des transactions beaucoup plus rapides. Il y a peu de chance que cette transition se termine en 2021, mais le passage des autres étapes intermédiaires sera tout de même à suivre.
L’occasion de dire aussi un mot des projets concurrents d’Ethereum. Si je ne crois pas à la théorie des “Ethereum Killers” qui pourraient détrôner (voire “tuer”) la 2e crypto-monnaie mondiale, plusieurs projets méritent d’être suivis : Cardano, Algorand, Elrond ou Lisk, par exemple. Ce sont tous des projets sérieux qui participeront à la décentralisation des systèmes, des services et des applications. A mon avis, 2021 est un peu l’année de la dernière chance pour ces projets, qui devront rapidement convaincre pour tenter de s’accaparer une part significative du marché des applications décentralisées, pour l’instant trusté par Ethereum.

Bitcoin, vers l’adoption massive ?

2020 aura été une année historique pour Bitcoin, qui vient de fêter son 12e anniversaire. Malgré (ou “à cause de” ?) la crise mondiale, Bitcoin a pulvérisé tous les records : la valeur d’un bitcoin atteignait 40.000$ tout début 2021 (10.000 fois plus que 10 ans auparavant) et Bitcoin pèse globalement plus de 600 milliards de dollars – (150 fois plus qu’il y a six ans). L’année a notamment été marquée par la possibilité (aux Etats-Unis) d’acheter des crypto-monnaies via PayPal, principal processeur de paiements au monde, et par un vif intérêt institutionnel. De nombreuses grandes entreprises ont massivement investi dans Bitcoin, tandis que des acteurs publics de premier plan chantaient les louanges de la première crypto-monnaie mondiale.
Bitcoin est donc désormais incontournable à Wall Street et dans le monde institutionnel. Reste à savoir s’il s’imposera dans les usages et auprès du grand public, au-delà de la simple spéculation et de la logique d’investissement. Quoi qu’il en soit, Bitcoin sera sur tous les radars en 2021.

 

Cela fait déjà pas mal de sujets à suivre, et il y en aura évidemment d’autres…

Blockchains et crypto-monnaies sont en pleine effervescence et seront parmi les technologies dominantes (et les plus médiatisées) des années à venir, à commencer par 2021 qui sera, j’en suis sûr, une grosse “année crypto”.

Très bonne année à toutes et à tous !

Cyril Fiévet

Cyril Fiévet

Cyril Fiévet est journaliste et auteur et couvre depuis 20 ans les technologies de pointe et les usages du numérique. Il a découvert Bitcoin en 2012 et écrit sur les blockchains et crypto-monnaies depuis 2014. Site personnel - Blog "Comprendre Bitcoin" - Twitter @cfievet

4 réponses à “10 sujets cryptos/blockchains à suivre en 2021

    1. Oui, vous avez raison. C’est un projet très intéressant (je m’y intéresse depuis longtemps mais j’ai un peu zappé leurs développements récents…). Il mérite clairement de figurer dans les projets à suivre !

  1. Personnellement j’ai plutôt investit dans le platincoin qui déploie une technologie très fiable et bien plus stable que les autres crypto monnaie.
    On peut en plus acheter une part (ou plusieurs) de blockchain poir générer du revenu passif à vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *