Enfin une famille ! 

J’ai adopté mon fils en Haïti, adoption monoparentale, autorité parentale totale depuis 2005. J’ai ensuite rencontré un homme, mon fils de 5 ans a très naturellement commencé à l’appeler « papa ». J’ai épousé cet homme, à la grande satisfaction de tout le monde, car un homme rentrait enfin dans cette histoire de monoparentalité : « Enfin une famille ! ».

Après deux ans de mariage, nous avons divorcé. Mon ex-conjoint n’avait donc pas adopté officiellement mon fils mais revendiquait néanmoins sa paternité, comme si je n’avais pas la parentalité totale, mais une moitié de parentalité.

Cet homme reste un père affectif et social pour mon fils, mais mon autorité parentale demeure entière.

 

Christine Fayet, 50 ans, Chêne-Bougeries

 

Je vais participer à la grève du 14 juin car je veux remercier les femmes qui ont osé parler, qui ont osé revendiquer les droits que j’ai aujourd’hui. Il est important d’avoir le plus d’égalité possible, qu’il n’y ait plus de discrimination en fonction du sexe, de la couleur de peau, de la religion, de la nationalité. Je veux encourager les femmes qui n’ont pas l’occasion ou la liberté de parler de continuer à se battre.

Le féminisme est un humanisme.

 

Léonie, 13 ans, Genève, Vieille-Ville

Le Collectif genevois de la Grève féministe / Grève des femmes

Le Collectif genevois de la Grève féministe / Grève des femmes

Le Collectif genevois de la Grève féministe / Grève des femmes s'est constitué il y a un an en préparation de la Grève nationale du 14 juin 2019. Il regroupe des femmes* de tous âges et de tous horizons: migrantes et suisses, employées et mères au foyer, vieilles dames indignées et retraitées, collégiennes et étudiantes, politiques et apolitiques, féministes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *