Une fille de pape née à Morges

Dire que les historiens ne se sont guère intéressés aux femmes dans leurs études est une réalité. Ou du moins l’était-ce, car nous assistons depuis plusieurs années à une multiplication des recherches sur le rôle des femmes dans nos sociétés passées. Quel universitaire n’a-t-il pas entendu parler des études genres qui analysent les rapports sociaux entre les sexes ?

Les projets, de Genève à Zurich, mettant de plus en plus souvent des femmes en lumière, essaiment, et c’est une bonne chose. Le musée du château de Morges participe également à ce concert avec une exposition emblématique sur un personnage méconnu du grand public qui joua un rôle important pour les arts au cours du XVème siècle, Marguerite de Savoie. Successivement épouse de trois princes, Marguerite soutint la littérature en achetant et commandant de nombreux manuscrits. L’atelier allemand Henfflin devait ainsi travailler pour elle durant près de dix ans.

Cette exposition, organisée conjointement entre le château de Morges, le Landearchiv du Baden-Würtemberg et l’Archivio di Stato de Turin, est en l’occurrence itinérante entre les trois pays. Elle a été l’occasion de réunir des médiévistes allemands, suisses et italiens au sein, notamment, du catalogue d’exposition, reflétant au travers de leur contribution les aires culturelle et politique de cette princesse née à Morges en 1420.

La portée de cette exposition est non seulement européenne, mais elle offre en sus au public la possibilité de voir des pièces rares et étranges comme une bannière de la famille de Blonay du XIVème siècle, des partitions de musique du XVème siècle, une « pomme de senteur », et des pièces défiant l’imagination des ferronniers d’art.

Une visite à ne pas rater pour tous les amoureux du Moyen-âge (du 26 mars au 4 juillet 2021).

 

Catalogue de l’exposition

Sous la direction Peter Rückert, Anja Thaller et Klaus Oschema, en collaboration avec Julia Bischoff.

  1. Stuttgart. Kohlhammer. 248 pages avec CD et Booklet.

Christophe Vuilleumier

Christophe Vuilleumier est un historien suisse, actif dans le domaine éditorial, et membre de plusieurs comités de sociétés savantes, notamment de la Société suisse d'histoire. On lui doit plusieurs contributions sur l’histoire helvétique du XVIIème siècle et du XXème siècle, dont certaines sont devenues des références.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *