Les chartreuses et leur espace

Le monastère du Moyen-âge n’est pas qu’un simple ensemble bâti fait de voûtes romanes ou d’arcs gothiques renfermant plantes médicinales, mystiques, livres rares et chants grégoriens. C’est avant tout un territoire, le plus souvent très étendu, qu’il faut gérer en conciliant un idéal religieux et la survie économique d’un monde hermétique. Un espace parfois complexe en harmonie avec le « monde », ou pas !

Loin de la folie et des passions humaines, les monastères se sont quelques fois retrouvés au centre des préoccupations du « siècle », jouant en plus de leur fonction de gardien des textes anciens, un rôle de moteur économique et d’architecte du paysage.

La Société d’Histoire de la Suisse Romande est heureuse d’annoncer la sortie de l’ouvrage dirigé par Laurent Auberson « Les chartreuses et leur espace », coédité avec les Cahiers d’archéologie romande. Ce livre réunit les contributions de dix-huit chercheurs sur la question de la relation des monastères cartusiens avec leur espace ainsi qu’avec leur temps. Ce livre s’inscrit à la suite des recherches menées sur la chartreuse d’Oujon de 1146, à Arzier sur les hauts de Nyon.

 

 

Les chartreuses et leur espace, Laurent Auberson (dir.), Société d’Histoire de la Suisse Romande – Cahiers d’archéologie romande, 2016, Lausanne.

Christophe Vuilleumier

Christophe Vuilleumier

Christophe Vuilleumier est un historien suisse. On lui doit plusieurs contributions sur l’histoire helvétique du XVIIème siècle et du XXème siècle, dont certaines sont devenues des références. Docteur ès Lettres, il est actif dans le domaine éditorial, et membre de plusieurs comités de sociétés savantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *