La tour de Frank Gehry dans le viseur des étudiants de l’ENSP d’Arles

D’octobre 2018 à février 2019, des étudiants de deuxième année de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles ont travaillé à documenter l’impact de la Fondation Luma sur le paysage urbain d’Arles. Cet atelier mené sous la direction du photographe Tadashi Ono affichait l’ambition de saisir à la fois les aspects sociaux et la dimension patrimoniale de cette greffe culturelle entreprise par la fondation de Maja Hoffmann.
La consigne consistait à réaliser une critique par l’image : loin de produire une image d’illustration, il s’agissait avant tout d’affirmer un point de vue, à travers des documents visuels permettant d’articuler une réflexion sur la nouvelle institution. Une sélection de ce portfolio collectif est disponible sur le site de la revue AA.

Christophe Catsaros

Christophe Catsaros

Rédacteur en chef de la revue Tracés de 2011 à 2018, Christophe Catsaros est critique d'art et d’architecture indépendant. Il contribue régulièrement aux revues artpress, Volume et l’Architecture d’Aujourd’hui. En 2018 il a lancé Archizoom Papers, une revue numérique itinérante attachée à Archizoom. Il dirige par ailleurs Les cahiers de l’Ibois, une nouvelle revue issue du laboratoire de l’EPFL.

Une réponse à “La tour de Frank Gehry dans le viseur des étudiants de l’ENSP d’Arles

  1. Rassurez-moi, ce ne sont ni Frank Lloyd ou Gehry, qui ont construit le nouveau musée lausannois?
    Quelle horreur pure ou pure horreur, des tonnes de briques et de béton sans queue ni tête pour faire chanter l’égo vaudois… Dios mios (cf vidéo du TEmps)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *