Yémen : l’évêque suisse de six nations arabes…

Un Capucin suisse, Mgr Paul Hinder, a la charge des Emirats arabes unis où il réside, du Sultanat d’Oman, du Yémen, de Bahreïn, du Qatar et d’Arabie Saoudite ! Six pays pour un seul évêque, c’est la particularité de ce Vicariat. Les fidèles sont tous des étrangers, la plupart asiatiques, 900 000 dans les Emirats arabes unis qui y habitent pour des raisons professionnelles, occupant généralement des postes au bas de l’échelle sociale. Ils sont très motivés et très engagés au service de la communauté et sont animés d’un vrai génie logistique, car il y a peu d’églises (pas du tout en Arabie Saoudite) et il faut tout organiser. Elles ne doivent pas avoir de signes chrétiens extérieurs et sont toujours pleines à craquer, malgré l’enchaînement des messes chaque dimanche. La semaine avant Noël, il y avait 10 000 Philippins à chaque messe ! C’est un réconfort pour Mgr Hinder qui avoue qu’il n’aurait pas aimé être un évêque en Europe. – Dans l’ensemble, les chrétiens sont tolérés et jouissent même souvent de sympathie, car chacun sait qu’on peut compter sur eux. Paul Hinder est même reçu officiellement avec sa longue soutane blanche identique à celle des hommes musulmans. Il a demandé de nouveaux terrains pour construire de nouvelles églises, mais la réponse se fait attendre depuis 3 ans. En Suisse, il y a 150 mosquées pour une population 5 fois moins nombreuse que le nombre de chrétiens dans le Vicariat où il n’ y a que 20 églises ! Mais il reste prudemment optimiste.

Attaque contre un hospice des Sœurs de Mère Teresa

Des hommes armés ont semé la terreur le 4 mars dernier dans un hospice pour personnes âgées en tuant 16 dont 4 religieuses étrangères. A Aden des groupes djihadistes rivaux profitent du chaos dans lequel le Yémen est plongé depuis un an entre les forces sunnites gouvernementales reconnues par la communauté internationale et soutenues par l’Arabie Saoudite, et une rébellion chiite soutenue par l’Iran, les Houthis. Selon le Capucin suisse, cette attaque est liée à la religion. “Nous savions que la situation était difficile à Aden et que les Sœurs couraient un risque, mais elles avaient décidé de rester quoi qu’il arrive”. L’ONU affirme que plus de 3000 civils ont été tués depuis mars 2015, auxquels il faut ajouter au moins 3000 combattants…

Un Cheikh présent à l’inauguration d’une église à Abou Dhabi

Lors de l’inauguration de l’église St. Paul à Abou Dhabi en juillet dernier, le Ministre de la culture des Emirats, le Cheikh Nahyan ben Mubarak Al Nahyan était présent. “On ne verrait pas cela dans la France laïque, ajoute l’évêque, les gens n’ont pas peur de montrer leur identité. Je trouve que l’Europe devrait réfléchir, car on ne peut pas éliminer complètement la religion et la foi de la vie publique. Ce serait aller contre la nature de l’être humain.” Mais il y a des contraintes. Les chrétiens doivent accepter les lieux qu’on leur donne, les croix ne doivent pas être visibles, le prosélytisme est interdit. Et pourtant, en tant qu’évêque, Paul Hinder a plus de liberté dans son homélie que l’iman de la mosquée qui doit soumettre son texte aux autorités avant le vendredi ! “Nous ne sommes pas égaux, c’est vrai, mais beaucoup de choses sont quand même possibles. Quand les orthodoxes russes ont présenté leur projet d’église avec coupoles comme au Kremlin, la municipalité a dit non, mais le Cheikh a dit oui. Nous sommes le pays le plus libre de la péninsule arabique”. – Malgré tous les dangers, l’évêque suisse tient à rester. Il ne veut pas abandonner son troupeau.

Christine von Garnier

Christine von Garnier

Christine von Garnier, sociologue et journaliste, a vécu 20 ans en Namibie où elle était correspondante du Journal de Genève et de la NZZ. Elle a aussi travaillé comme sociologue dans le cadre des Eglises. Aujourd’hui, secrétaire exécutive de l’antenne suisse du Réseau Afrique Europe Foi et Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *