Boko Haram et les 1000 écoles détruites

Pendant que des terroristes djihadistes provoquent l’horreur à Paris, on apprend par la voix du représentant de l’ONU  pour le Sahel Toby Lanzer, que plus de 1000 écoles ont été  détruites par le groupe islamiste Boko Haram. Ceci depuis le début de l’année 2015  dans la région du Lac Tchad. Selon l’idéologie obscurantiste de ces terroristes, pas d’école, le Coran suffit. La haine de l’Occident est claire: Boko Haram veut dire: l’éducation occidentale est un péché, par extension, l’Occident est un péché. Boko Haram a aussi proclamé un” califat” en août 2014  qui s’inspire du califat de l’Etat islamique en Syrie et en Irak (EI) auquel il a prêté allégeance.

2,6 millions de personnes réfugiées

La crise provoquée par les terribles agissements de Boko Haram, – on se souvient de l’enlèvement de 276 lycéennes de Chibok dans le nord-est du Nigeria -, et la répression militaire, n’ont pas seulement affecté le droit de s’instruire. Selon l’envoyé de l’ONU, les attentats, les incursions, les violences ont contraint jusqu’à présent 2,6 millions de personnes à quitter leurs terres dans la région du Lac Tchad. A Maiduguri, capitale de l’Etat nigerian du Borno, la population locale est passée de 1,6 à 2,6 millions de personnes… Plus que les 800 000 réfugiés en Europe.

Interventions militaires

Là aussi, les nombreuses interventions militaires de l’armée nigériane, de soldats du Cameroun et du Tchad ne sont pas arrivées à juguler Boko Haram, comme les bombardements en Syrie et en Irak. Alors que faire ? Eradiquer la pauvreté, et cela commence par la corruption et la mauvaise gouvernance, forcer les multinationales à la transparence de leur revenus pour qu’elles paient des impôts. Tout un programme qui exige une prise de conscience qui ne peut surgir qu’après des décennies d’éducation…

 

 

Christine von Garnier

Christine von Garnier

Christine von Garnier, sociologue et journaliste, a vécu 20 ans en Namibie où elle était correspondante du Journal de Genève et de la NZZ. Elle a aussi travaillé comme sociologue dans le cadre des Eglises. Aujourd’hui, secrétaire exécutive de l’antenne suisse du Réseau Afrique Europe Foi et Justice.

Une réponse à “Boko Haram et les 1000 écoles détruites

  1. Décidément ces extrémistes sont décidés à pourrir le monde. Malheureusement ce qui se passe en Afrique n’est pas aussi médiatisé que les attaques en Europe…Il faut définitivement trouver une méthode pour éradiquer ces groupes islamistes (Boko Haram, EI…) mais cela s’annonce compliqué…y’en aura toujours pour reprendre le flambeau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *