Chercher du travail pendant la crise du covid-19

 

Être à la recherche d’un travail est toujours effrayant, avec la crise du Covid-19 c’est pire ! Voici les mesures que j’ai prises pour maximiser mes chances de trouver du travail dans ce contexte particulier.

 

  • Être ouvert au travail temporaire 

Si les ouvertures de poste se font plus rares, le nombre de remplacements reste inchangé. Ces missions temporaires sont de plus en plus prisées depuis la crise du Covid. J’ai contacté à plusieurs reprises les mêmes personnes dans les agences de placement pour leur rappeler l’objet de mes recherches. 

 

  • Rester dans le même secteur d’activité

En cette période de crise, les entreprises sont frileuses à tous points de vue. Les DRH doivent optimiser les coûts. Pour ce qui concerne les frais de recrutement ils/elles préfèrent jouer la sécurité en engageant une personne qui connaît déjà le secteur. La diversité attendra la fin de la crise. 

 

  • Elargir le secteur géographique de recherches

Dans mon nouveau job, je travaille plus loin de mon domicile mais je me déplace moins souvent car le télétravail est encouragé. 

 

  • Sécuriser les entretiens Zoom

Certains recruteurs travaillent eux aussi depuis la maison. Lors d’un entretien de recrutement j’ai pu entendre parler des enfants en arrière plan, cela détend l’atmosphère. Cependant du côté des candidats il faut s’assurer que rien ne perturbe l’entretien. 

Aussi une vérification du matériel et de la connexion s’impose. J’ai acheté un câble réseau au lieu de me connecter via Wifi. J’ai choisi un endroit neutre de mon logement. Enfin je me connecte à l’entretien vidéo Zoom à l’heure et pas forcément en avance pour ne pas risquer d’interrompre un autre entretien. Enfin j’ai mis ma photo de CV comme photo de profil. 

 

  • Réseauter à distance 

 

C’est la chose la plus difficile. Certaines de mes rencontres professionnelles ont été annulées ou bien repoussées. En attendant de voir les personnes en vrai j’ai opté pour l’abonnement Premium sur LinkedIn ce qui m’a permis de contacter directement des personnes qui n’étaient pas dans mon réseau. Les premières semaines cet abonnement est gratuit. 

 

 

 

Les mots de l’expert

“Aujourd’hui il faut optimiser sa visibilité sur les réseaux et faire preuve de créativité pour sortir du lot. Les entreprises sont encore plus nombreuses à aller chercher leurs perles rares directement sur médias sociaux.”

Igael Derrida
Igael Derrida

Igaël Derrida est un formateur / consultant spécialiste de la transformation digitale et du recrutement depuis 10 ans en Suisse Romande.

 

Selon vous les recruteurs sont-ils plus tolérants ?

Il y a effectivement une plus grande tolérance en générale. Les recruteurs sont également concernés par ces changements que le COVID génère dans la routine professionnelle et son organisation.

Comment se démarquer ?

Il faut adapter les mots clefs de son profil LinkedIn aux postes recherchés afin de faciliter le travail de lecture du recruteur et ne pas hésiter à solliciter ses contacts qui sont dans les entreprises que l’on souhaite intégrer. Cela aide à comprendre et à adapter sa candidature au processus de l’entreprise et éventuellement intégrer un système de cooptation.

 

Mes recherches d’emploi ont porté leurs fruits, je suis de nouveau en poste. Aujourd’hui recruter fait partie de mon travail et plus que jamais je garde à l’esprit d’être positive envers les candidats qui ne seront pas retenus car la crise de l’emploi est bel et bien là.  

Cécile Laffont

Cécile Laffont

Cécile Laffont est diplômée en Gestion des Ressources Humaines depuis 2008. Elle a depuis exercé différentes fonctions dans ce domaine, en entreprise, ou bien en tant que Consultante.