Courage fuyons !

 

La fuite ou l’abandon est parfois le seul moyen de se protéger dans une situation insupportable. Malheureusement, certains d’entres-nous n’ont peut-être jamais eu l’occasion d’apprendre à fuir devant le danger.

Un top-manager ou un directeur d’entreprise n’a pas l’habitude de fuir, il a appris à faire face. S’il est arrivé à ce haut niveau de la hiérarchie, cela signifie qu’il sait gérer sa vie comme un sportif d’élite : Totalement engagé dans son travail, il ne compte pas les heures supplémentaires. Il fait preuve d’endurance, il est capable de gérer de longues périodes de crise. Il doit faire face à une surcharge d’information permanente. Il maintient un rythme de travail largement supérieur à la norme et doit savoir gérer un stress constant. Il fait face aux pressions des actionnaires ou du marché et assume la responsabilité de toute l’entreprise et de ses collaborateurs. Il est souvent seul pour prendre des décisions aux lourdes conséquences. Un bon top-manager est un homme d’honneur, il va vouloir faire respecter ses valeurs. Lorsque un conseil d’administration va à l’encontre de sa vision de l’entreprise, il va se battre corps et âme pour reprendre la barre.

Pareil que pour un sportif d'élite, nous pouvons imaginer que pour maintenir un bon équilibre face à ces challenges, le top manager a su développer une bonne hygiène de vie. Il bénéficie d’un sommeil récupérateur même s’il est plus court. Il reçoit le soutien de ses proches et trouve une stabilité affective dans sa vie privée. Probablement qu’il fait du sport régulièrement. Il sait gérer ses émotions. Il effectue aussi un check-up annuel chez son médecin généraliste. Il mange de façon saine.  Des compétences spécifiques lui sont nécessaire pour affronter les périodes difficiles : il doit savoir parfois prendre distance avec son travail, se rappeler que l’entreprise n’est pas sa vie. Il doit avoir des pairs dans son entourage qui peuvent l’aider à prendre les bonnes décisions, à qui il est possible de livrer ses doutes et ses craintes.

Pour le sportif d’élite, une perte dans cet équilibre de vie provoquera un manque de performance lors d’une compétition, une blessure peut-être, un abandon.

Pour le top-manager, une faille dans son équilibre de vie est dangereuse. Par contre, en cas de manque de performance ou de blessure, certains n’abandonneront pas. Ils continueront… à faire face. Même dans une situation humainement insupportable, même dans l’impuissance totale,  la fuite pour eux n’est pas envisageable.

Catherine Vasey

Catherine Vasey

Catherine Vasey, psychologue et gestalt-thérapeute, auteur, spécialiste du burn-out depuis 2000. Elle anime des séminaires de prévention du burn-out en entreprise, donne des conférences, traite les patients en burn-out et accompagne aussi les professionnels de la santé en supervision dans son cabinet à Lausanne, en Suisse. Références : Le site de Catherine Vasey : www.noburnout.ch Publications : « Comment rester vivant au travail ? Guide pour sortir du burn-out », C.Vasey, éd. Dunod 2017 « Burn-out le détecter et le prévenir », C. Vasey, éd. Jouvence 2015 « Vivant au travail », jeu de cartes, C. Vasey, éd. Noburnout 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *