Des vacances essentielles?

La période estivale commence, nous l’attendions avec impatience… Profiter des vacances, enfin. Mais comment ne pas passer toutes les vacances à récupérer de la pression du travail? Comment faire une réelle pause du monde professionnel? Comment retrouver notre énergie physique et mentale?

Revenir à l’essentiel pour soi

La première chose à faire est de sentir vos besoins et de revenir aux sensations du corps. Dans les habitudes de travail, le mental est très sollicité, un réajustement est souvent nécessaire pour habiter pleinement le corps. L’action physique quelle qu’elle soit vous aidera à vous reconnecter aux besoins réels. En plus, bouger le corps vous aidera à vous détendre et vous défatiguer surtout les premiers jours de vacances !!! L’important est d’identifier les besoins auxquels vous ne répondez plus lorsque vous travaillez, de retrouver une norme d’habitudes de vie juste et saine.

Ensuite, je vous encourage à trier, à vous focaliser sur tout ce qui vous fait du bien d’habitude (activités, type de pensées, entourage). Vous pourrez ainsi éliminer tout ce qui n’est pas essentiel pour garder si possible ce que vous aimez vraiment et qui répond à vos besoins. Prenez garde de ne pas surcharger vos journées et fixez-vous des limites : privilégiez la qualité plutôt que la quantité ! Et même si vos besoins entrent en conflit avec ceux de votre entourage, négociez au moins une satisfaction de besoin personnel par jour.

Changer de cadre

D’abord, soyez persuadé que le plus vous allez réussir à vous éloigner du travail, le plus vous allez retrouver une bonne efficacité et une bonne motivation au retour. La rupture avec le quotidien est la chance à prendre durant les vacances !

Vous pouvez profiter de sortir du flux perpétuel d’informations qui vous mettent habituellement sous tension, méfiez-vous des mails, téléphones portables, internet qui vous conservent connectés et vous surchargent la tête.

Vous avez la disponibilité de vous poser un cadre bienveillant qui vous soutient à prendre soin de vous-même (bien manger, bien dormir, bouger le corps, être dans la nature, etc.) Toutefois, prenez garde de ne pas glisser dans la complaisance : « je ne fais plus rien, plus aucun effort, je me laisse aller » qui ne sera pas satisfaisant.

Pour vous changer les idées, vous pouvez choisir des activités qui vous nourrissent de beauté intérieure : culture, partages, affection, intimité, plaisirs, nature…

Se changer les idées cela peut aussi signifier changer les idées sur soi-même ! Soyez étonnés de vous-même !

Vous avez aussi l’opportunité de retrouver ou d’entretenir un « rythme humain », cela signifie : prendre du temps pour soi, ralentir, s’accorder du temps pour ne rien faire, savourer un bon repas, flâner sans objectifs précis.

Se concentrer sur une chose à la fois

C’est la meilleure façon de bénéficier d’une simplicité de vivre :

Choisissez une activité que vous aimez (suffisamment stimulante mais pas trop).

Focalisez toute votre attention sur le moment présent.

Evitez toute distraction et plongez dans votre activité avec bonheur.

 

Je vous souhaite de bons moments de détente intérieure…

Catherine Vasey

Catherine Vasey

Catherine Vasey, psychologue et gestalt-thérapeute, auteur, spécialiste du burn-out depuis 2000. Elle anime des séminaires de prévention du burn-out en entreprise, donne des conférences, traite les patients en burn-out et accompagne aussi les professionnels de la santé en supervision dans son cabinet à Lausanne, en Suisse. Références : Le site de Catherine Vasey : www.noburnout.ch Publications : « Comment rester vivant au travail ? Guide pour sortir du burn-out », C.Vasey, éd. Dunod 2017 « Burn-out le détecter et le prévenir », C. Vasey, éd. Jouvence 2015 « Vivant au travail », jeu de cartes, C. Vasey, éd. Noburnout 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *