Le petit futé voyage désormais connecté

Vive les vacances ! Et adieu les vadrouilles encombrées par le poids des guides en papier, à jouer au boy-scout pour déchiffrer des cartes touristiques. Aujourd’hui je dévore les bons plans glanés sur le net en suivant des itinéraires tracés sur mon iPhone (ou l’Apple Watch). La technologie apporte une nouvelle dimension au voyage et permet, paradoxalement, de relever la tête. Suivez le guide!…

Sur l’écran de mon smartphone, une région devient un jeu de Pac-Man grandeur nature où je pars engloutir des repères préalablement enregistrés sur Google Maps (représentés sous la forme d’étoiles sur l’application), suivant une sélection des lieux réputés à la ronde: une exposition à ne pas manquer, le top des musées, des sites historiques, le marchand de glace dont tout le monde parle… Pour moi, l’expérience s’avère plus ludique et enrichissante qu’une chasse aux Pokémon; parce que la réalité n’est ici pas grimée mais révélée.

Avec leur évolution, les applications de navigation débouchent notre horizon; elles nous permettent de découvrir ce qu’il y a au-delà de ce qui relie un point A à un point B. Depuis l’arrivée du GPS, on ne voyage plus comme avant en voiture, et c’est désormais aussi vrai à pied ou à vélo.

Une journée qui se prépare en ligne

Une journée de découvertes commence par la reconnaissance virtuelle des lieux, et je vais enregistrer méthodiquement dans l’application Google Maps les points d’intérêt dans la zone que je souhaite explorer. Mes bons tuyaux, je les grappille essentiellement sur des billets de blog (rédigés de préférence par des « locaux de l’étape »), ou encore sur l’incontournable TripAdvisor, mais aussi sur des applications comme Foursquare et la version numérique du célèbre guide Lonely Planet .

Sur Google Maps on peut rechercher une adresse, un nom d’établissement ou une attraction locale. Il est également possible d’effectuer une recherche par catégorie, en utilisant des mots clés au sens plus large pour dénicher son bonheur dans les alentours, par exemple: des théâtres, cinémas, piscines municipales, cafés, restaurants, bars, épiceries, etc. Parmi les nouveautés de Google Maps, il y a la possibilité d’effectuer ce type de recherche en cours de trajet (à pied ou en véhicule). L’outil idéal pour organiser des escales dont on se souviendra!

Le navigateur de Google intègre aussi les transports publics avec leurs horaires, et ceci presque pour le monde entier: trains, bus, Uber (évidemment) et parfois même les taxis traditionnels (si, si). Pour le globe-trotteur c’est une petite révolution qui simplifie grandement la mobilité, jusqu’alors refrénée par la complexité des réseaux de transport urbain.

Je me laisse donc guider par l’iPhone le long d’un parcours minutieusement jalonné, où la fantaisie autorise toutes les échappées (puisqu’il est impossible de se perdre). A noter que depuis la dernière version de l’application Google Maps, on peut ajouter plusieurs étapes à un itinéraire pédestre (ou en voiture). J’ai par exemple l’habitude de ponctuer mes pérégrinations par des pauses-café, rarement dans le premier troquet venu mais je cède volontiers à la mode du « third wave of coffee » où des passionnés hirsutes servent un petit noir dont ils détiennent le secret.

Economiser les batteries

Tous ces kilomètres à pied, ça use, ça use… les accus. Je vous livre quelques astuces pour garder le cap toute la journée. Et sinon, il ne vous restera qu’à suivre les cohortes de touristes armés de selfie-sticks qui s’agitent tous dans la même direction…

  1. L’iPhone possède depuis peu un mode économie d’énergie qui, étonnamment, ne bride que très peu les fonctionnalités de l’appareil (il bloque des tâches de fond énergivores). Je vous conseille de l’enclencher dès le début d’une balade ! Ce paramètre s’active dans les Réglages, puis sous l’option Batterie.
  2. Enregistrez des zones géographiques pour une consultation hors connexion, cela préservera la batterie et vous fera économiser des frais de roaming. Pour Google Maps, suivez ces instructions.
  3. Dans votre besace, n’oubliez pas d’embarquer un petit chargeur ou un câble de recharge rapide.

L’émergence d’un nouveau canal publicitaire

Evidemment, ce n’est pas pour rien si Google et Apple se livrent actuellement une bataille pour cartographier chaque recoin de notre planète. Comme toujours sur internet, la gratuité n’est qu’une impression de surface. Car d’un point de vue économique, les enjeux sont colossaux: nous sommes à l’aube d’un énorme marché publicitaire qui consiste à appâter le chaland pour l’amener jusque au point de vente physique (des restaurants, magasins, attractions, etc.).

Certains choisiront alors de tout débrancher pour redécouvrir la joie éphémère de s’égarer vraiment dans une ville, de passer par des chemins de traverse, des quartiers qui n’ont rien d’autre à offrir qu’une authenticité complètement désintéressée. Quitte à y perdre son temps, le luxe ultime.

Blaise Reymondin

Blaise Reymondin

Blaise Reymondin est tombé dans la marmite numérique quand il était petit. Spécialiste en marketing digital depuis une quinzaine d’années, il aide les entreprises à gagner de la clientèle avec les nouvelles technologies. Au travers de ses chroniques illustrées par des expériences vécues, il nous interroge sur un monde en profonde transformation digitale.

4 réponses à “Le petit futé voyage désormais connecté

  1. Excellente application et belle initiative de la part de petit car il était temps, par contre l’application est long à se charger j’espère qu’ils corrigeront ce souci au plus vite.

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article qui donne envie de déjà repartir en vacances… Je ne connaissais ni la possibilité de télécharger des cartes pour une utilisation hors connexion, ni “Third wave of coffee”.
    Jean Gabriel Jeannot

  3. Excellente application et belle initiative de la part du petit futé car il était temps, par contre l’application est long à se charger j’espère qu’ils corrigeront ce souci au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *