L’autorité d’un média comme « Le Temps » peut-elle se mesurer ?

letempscover

 

« Le Temps » mérite-t-il son sous-titre de« MÉDIA SUISSE DE RÉFÉRENCE », que d’aucuns qualifient d’autoproclamé ? Comment peut-on mesurer l’autorité d’un titre de presse au-delà de son tirage, du nombre de ses lecteurs ou de l’opinion du landernau médiatique ? Je tente d’apporter un élément de réponse en me basant sur les mécanismes de ranking qui furent à l’origine du succès de Google.

De la référence classique au référencement numérique

La valeur d’une référence se jauge habituellement par le nombre de citations de tiers bénéficiant eux-mêmes d’une réputation, et ainsi de suite. Un système vertueux qui est à la base de la reconnaissance sociale; le monde académique l’utilise par exemple depuis longtemps pour déterminer la renommée des professeurs d’université.

C’est sur ce principe de référencement que Larry Page et Sergeï Brin édifièrent les fondations de Google en 1998, donnant naissance au fameux algorithme basé sur les concepts de PageRank et TrustRank. Une logique qui est au cœur du mécanisme de Google pour classer les résultats d’une requête (même si de nombreux autres facteurs comme la qualité du contenu, la vitesse de chargement ou la compatibilité avec les appareils mobiles entrent également dans l’algorithme aujourd’hui).

La recette exacte de Google n’étant pas dévoilée, des spécialistes indépendants essaient d’en déchiffrer les composantes dans le but d’aider au référencement de sites web (en anglais Search Engine Optimisation ou SEO). Moz est une organisation privée dont la respectabilité n’est plus à prouver chez les professionnels du SEO. Il propose une panoplie d’études et d’outils, dont un score d’Autorité et les échelles MozRank / MozTrust qui s’efforcent de se rapprocher au plus près des indicateurs secrets de Google.

Définition des scores

L’Autorité évalue le « poids » d’un domaine Internet, selon un algorithme qui combine l’ensemble des signaux analysés sur les hyperliens relatifs à un site.

Le MozRank traduit la popularité d’un nom de domaine sur l’Internet. Le score, de 0 à 10, augmente selon le nombre et la qualité des liens externes qui pointent vers le site.

Le MozTrust est établi de manière similaire, mais il rapporte le niveau de confiance selon l’éloignement du site avec des sources à très haute crédibilité, comme les plus prestigieuses universités, des sites gouvernementaux ou toute autre source considérée comme une référence éminente.

A noter que ces scores fonctionnent selon une échelle logarithmique, c’est-à-dire qu’une différence entre 70 et 80 est beaucoup plus considérable qu’entre 60 et 70.

Le classement

En Suisse romande, « Le Temps » arrive en seconde position selon ces critères. Sur un plan national, le titre se profile en cinquième position juste derrière « 20 Minutes » (20min.ch) qui est un cas particulier puisqu’il profite d’une influence partagée entre la Suisse alémanique et romande, en utilisant le même nom de domaine (20min.ch/ro).

Titre Autorité MozRank MozTrust 
rts.ch 85 6.45 6.74
letemps.ch 81 6.10 6.51
tdg.ch 76 6.00 6.36
lematin.ch 75 5.95 6.26
24heures.ch 74 5.96  6.31
lenouvelliste.ch 66 5.56 5.93
laliberte.ch 64 5.37 5.88
hebdo.ch 62 5.52 5.87
bilan.ch 61 5.63 5.86
illustre.ch 58 5.25 5.64
pme.ch 44 4.86 5.08

 

Résultats pour les médias suisses alémaniques :

Titre Autorité MozRank MozTrust
nzz.ch 87 6.66 6.88
srf.ch 87 6.69 6.78
20min.ch 81 6.40 6.52
blick.ch 80 6.28 6.34
derbund.ch 70 5.81 5.99
telezueri.ch 60 5.60 5.67

 

Il parait intéressant de constater que les médias plus populaires n’obtiennent pas le plus haut degré de reconnaissance. En Suisse alémanique, la «Neue Zürcher Zeitung» (NZZ) fait même jeu égal avec la chaîne de télévision publique SRF. La notion de référence étant aussi personnelle, je vous laisse y trouver vos propres repères.

 

Evaluer un nom de domaine avec Moz

Blaise Reymondin

Blaise Reymondin

Blaise Reymondin est tombé dans la marmite numérique quand il était petit. Spécialiste en marketing digital depuis une quinzaine d’années, il aide les entreprises à gagner de la clientèle avec les nouvelles technologies. Au travers de ses chroniques illustrées par des expériences vécues, il nous interroge sur un monde en profonde transformation digitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *