En librairie : “The Young Pope : La tiare et l’image” de Cyril Gerbron

Le dernier-né de la collection « Sérial » a les atours d’un livre d’histoire de l’art. Paré d’une superbe couverture dorée, il regorge d’illustrations couleur du plus bel effet. Tableaux de maîtres, gravures, sculptures, photographies d’archives, l’ouvrage nous invite à un voyage au cœur de l’imaginaire débordant de références picturales de Paolo Sorrentino, le créateur et réalisateur de The Young Pope. Cet essai paraît à titre posthume, Cyril Gerbron étant décédé en 2019.

Voici le communiqué de presse :

Le livre

« L’histoire de l’art est un aspect majeur de la poétique visuelle de la série de Paolo Sorrentino, The Young Pope.

Dans cette série qui raconte la montée en puissance de Pie XIII, jeune pape américain décalé et réactionnaire, les tableaux, les statues, les œuvres d’art du passé jouent un rôle important dans l’effet de vraisemblance, puisque le Vatican est effectivement rempli d’images. Contemplées et commentées par les personnages, ou utilisées pour leurs dévotions, ces œuvres sont bien plus que des éléments de décor, elles sont « activées » et deviennent vivantes.

Les images de la série sont elles-mêmes nourries d’images du passé et The Young Pope met en scène ces « voyages d’images », parcours visuels et sémantiques que ce livre propose d’explorer.

L’auteur

Cyril Gerbron est docteur en histoire de l’art, auteur de Fra Angelico. Liturgie et mémoire (Brépols, 2016). Il a été boursier de la Villa I Tatti à Florence et a rédigé ce livre lors d’une année passée comme pensionnaire à la Villa Médicis. Il est décédé en 2019. »

The Young Pope. La tiare et l’image, de Cyril Gerbron. Presses universitaires François-Rabelais, coll. « Sérial ». 194 pages, 25 €. ISBN : 978-2-86906-739-4.

Benjamin Campion

Benjamin Campion est enseignant-chercheur en études cinématographiques et audiovisuelles. Il travaille sur l’histoire, l’économie et l’esthétique des séries télévisées, la censure cinématographique et télévisuelle, ainsi que les liens entre cinéma et nouvelles images.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *