Repenser le progrès?

Ce qui me touche le plus, chez tous les peuples qui vivent en harmonie avec la Terre, c’est l’amour immense qui rayonne de leur présence. Leur vie n’est pas animée par notre vitesse, leur quotidien est rempli de peu d’objets, respectés et aimés pour leur fonction, pas pour leur image. Ils ne se sont pas détourner de l’essence des choses.
Par contraste, j’ai parfois le sentiment que dans nos modes de vies, nos outils, nos inventions, nos structures se sont retournés contre nous- faute de respect et amour pour notre pouvoir créateur.

Ce qui m’interroge aussi c’est que nous sommes tous en train d’observer ce monde avec ses drames depuis nos vies, sommes toutes confortables, mais le plus grand drame que nous vivons aujourd’hui, c’est notre passivité et notre complicité dans l’empoisonnement que nous laissons se produire à travers notre idée de progrès et de confort. C’est notre eau, notre air, notre nourriture, notre psychisme, etc.. C’est une guerre invisible et tant que nous refuserons de remettre en cause notre idée du progrès elle pourra continuer. Quand elle cessera, nous aurons trouvé le chemin de la paix de l’esprit.

Barbara Steudler

Passionnée par la Vie, l'écologie et les nouveaux modèles de société, Barbara Steudler s’engage depuis 15 ans à la création de nombreux projets durables visant à fédérer et mobiliser en vue d'une société plus douce pour la Terre et les êtres vivants, via son activité au sein de l’association NiceFuture qu’elle a fondée et dirige.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *