Comment l’intelligence artificielle (IA) peut aider en cas d’accident vasculaire cérébral

Si vous souffrez d’un accident vasculaire cérébral causé par le blocage d’une grosse artère dans le cerveau, la rapidité du diagnostic est la partie la plus importante du traitement. Il est connu que nous perdons deux millions de cellules cérébrales chaque minute que le caillot est là. Cependant, les thérapies qui peuvent contrôler le résultat sont rarement utilisées parce qu’au moment où un accident vasculaire cérébral est diagnostiqué et qu’une équipe chirurgicale est réunie, une trop grande partie du cerveau d’un patient est morte.

L’intelligence artificielle peut aider

Une nouvelle société appelée « Viz.ai » a été créée pour utiliser l’apprentissage automatique, une forme d’intelligence artificielle, pour distinguer les patients qui ont besoin d’une attention urgente de ceux qui peuvent attendre en toute sécurité, en analysant les scans de leur cerveau.

Que peut-elle faire?

La nouvelle société, Viz, a créé des programmes informatiques pour la détection, à partir des scans du cerveau, des accidents vasculaires cérébraux causés par un blocage d’un gros vaisseau. La technologie a été introduite dans les hôpitaux des États-Unis et ce dans une partie du pays où l’incidence des accidents vasculaires cérébraux est exceptionnellement élevée. En fait, l’Erlanger Health System au Tennessee a déjà activé son système « Viz.ai ». La nouvelle technologie devrait améliorer les résultats en alertant sur les cas urgents, en modifiant la composition des spécialistes sur place et en leur envoyant les scans directement.

Quels autres domaines de médecine utilisent l’intelligence artificielle pour le diagnostic?

Des programmes informatiques conçus pour l’intelligence artificielle sont utilisés pour classer les lésions cutanées pour le cancer de la peau le plus courant, le carcinome kératinocytaire, ainsi que le type le plus mortel, le mélanome malin. Il a été rapporté qu’en ce qui  le système de détection de cancer de la peau, l’IA peut faire mieux que la plupart des dermatologues. Des progrès sont réalisés dans la détection du cancer du sein et de la prostate, dans le diagnostic de maladies oculaires telles que le glaucome, la rétinopathie diabétique et la dégénérescence maculaire liée à l’âge, ainsi que dans la détection des cardiopathies et des arythmies cardiaques.

 L’IA ne rendra jamais les humains redondants

Si l’IA est un savant électronique qui peut exceller dans une tâche particulière, il est cependant déconcerté lorsqu’on sort de son domaine d’activité spécifique. En tant que tel, il peut être en mesure de remplacer les humains dans une tâche spécifique, mais il est incapable de les remplacer complètement. L’application de l’IA, en ce sens, restera «étroite» et non générale.

En revanche, l’IA éliminera une grande partie de la corvée et de l’erreur du diagnostic et laissera plus de temps aux humains pour se concentrer sur d’autres parties du travail qui sont plus gratifiantes. L’IA en médecine veillera à ce que les patients qui font l’objet d’un dépistage du cancer ou qui sont retirés du lieu d’un accident de voiture soient traités à temps pour être sauvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *