Améliorez votre humeur: faites de la randonnée en montagne

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous ne pouviez pas suivre un programme d’exercices? Vous prévoyez d’aller à la salle de gym trois fois par semaine, mais vous abandonnez après un mois. Peut-être n’êtes-vous pas assez heureux pour maintenir vos bonnes résolutions.

Récemment, un groupe de chercheurs de l’Université d’Innsbruck en Autriche a étudié précisément cette question. Ils ont comparé le niveau d’humeur et d’anxiété dans un groupe de bénévoles qui (i) ont fait une randonnée douce de trois heures dans les Alpes autrichiennes, (ii) se sont exercés pendant une même durée sur un tapis roulant dans une salle de gym et (iii) ont passé trois heures dans une salle avec des ordinateurs, des magazines et en conversation avec d’autres personnes.

Des résultats très clairs

Les résultats sont clairs: les scores de leur humeur ont été beaucoup plus élevés après la randonnée en montagne qu’après l’entraînement au tapis roulant. Et les deux ont fourni de meilleurs résultats que la dernière possibilité : ‘être assis dans une pièce à l’aide d’un ordinateur ou de bavarder. Il semble que marcher dehors dans la beauté des montagnes a fourni des effets positifs pour l’humeur par rapport à la marche à l’intérieur sur un tapis roulant. Ainsi, de longues promenades dans les montagnes peuvent être plus bénéfiques que des exercices brefs et intenses qui tendent à décourager certaines personnes.

Avantages de marcher dans des espaces verts

Tout le monde n’a cependant pas la possibilité de faire de la randonnée dans les Alpes. Dans cette perspective, la marche dans une zone verte, comme un parc, offre-t-elle également des avantages pour la santé mentale? On sait que les personnes vivant dans les villes ont un risque plus élevé d’anxiété, de dépression et d’autres maladies mentales par rapport aux personnes qui résident dans un milieu rural avec accès aux espaces verts. Les chercheurs de l’Université de Stanford en Californie ont étudié cette question. Ils ont décidé d’examiner quel effet une promenade a sur la tendance d’une personne à ruminer (les vaches ruminent dans leur estomac alors que les humains ruminent dans leurs cerveaux). Nous connaissons tous cet état mental lorsque nous ne pouvons pas arrêter de penser à ce qui ne va pas avec nous-mêmes, nos vies, notre travail et nos relations. Cet état est associé à un risque accru de dépression.

Dans leur expérience, un groupe de bénévoles a parcouru 90 minutes dans un parc verdoyant et calme sur le campus de Stanford et un autre groupe à côté d’une route très bruyante. À la fin de la promenade, les bénévoles ont dû remplir un questionnaire et subir un scan du cerveau, les mêmes tests qu’ils avaient fait avant la promenade.

Comme prévu, marcher aux abords d’une ‘autoroute ne diminue pas le niveau de rumination, mais ceux qui ont parcouru les chemins verts et silencieux ont eu une amélioration de leur humeur. Ils n’ont plus insisté sur les aspects négatifs de leur vie.

Les analyses du cerveau ont montré que la rumination est associée à une activité accrue dans une partie du cerveau connue sous le nom de cortex préfrontal subgénal. La marche dans un environnement vert a entraîné une diminution de l’activité neurale dans cette zone du cerveau.

Notre environnement affecte notre cerveau

Ces résultats suggèrent que les zones extérieures au vert peuvent être vitales pour la santé mentale dans notre monde en voie d’urbanisation rapide. Beaucoup plus de recherche est nécessaire pour affiner notre compréhension de ce phénomène, comme la durée, la fréquence et les types d’expérience qui génèrent ces bénéfices.

La randonnée dans les Alpes semble améliorer l’humeur des Autrichiens, donc elle devrait avoir les mêmes effets sur les Suisses. En fait, les résultats peuvent même être meilleurs puisque nous avons accès à plus de montagnes. Ainsi, améliorez votre humeur, sortez vos bâtons et partez en randonnée dans les montagnes.

11 réponses à “Améliorez votre humeur: faites de la randonnée en montagne

    1. mais plus encore à cause des VTT qui rendent la randonnée dans les Alpes dangereuses pour les piétons. Ils vont n’importe où et s’arrogent toujours la priorité sur les randonneurs à pied!

    2. Bien sûr que non! Vous n’êtes pas sans savoir que la température diminue de 0,6 degrés par 100 mètres. Donc, s’il fait 35° en plaine, il ne fera plus que 23° à 2500m. De plus on peut profiter de voir la beauté des glaciers pendant qu’on le peut encore! Je vous retourne donc votre argument. D’ailleurs, j’y vais là.

  1. Bonjour,
    Je vous remercie pour votre article.

    Les explications liant les problèmes de santé psychique et cognitive à l’environnement, surtout la qualité de l’air, me semblent plus pertinentes.

    Veuillez svp jeter un coup d’œil aux articles cités ci-dessous.

    Meilleures salutations
    Vincent

    – Air pollution linked to increased mental illness in children (https://www.theguardian.com/environment/2016/jun/13/air-pollution-linked-to-increased-mental-illness-in-children)

    – The polluted brain. Evidence builds that dirty air causes Alzheimer’s and dementia. Air pollution, particularly in major cities such as Los Angeles, California, may promote brain inflammation and disease.
    (http://www.sciencemag.org/news/2017/01/brain-pollution-evidence-builds-dirty-air-causes-alzheimer-s-dementia)

    – Air pollution and emergency department visits for depression in Edmonton, Canada.
    (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17932013)

  2. La marche est naturelle à l’homme. Aujourd’hui, dans notre société, on associe la marche à un sport, au même titre que le tennis ou le golf. Mais alors que si vous voulez jouer au tennis, il faut d’abord apprendre à jouer au tennis, vous ne devez pas apprendre (au sens d’acquérir une compétence) à marcher. Jusqu’à la première guerre mondiale environ, tout le monde marchait, puis, avec l’arrivée de l’automobile, le développement du chemin de fer etc, l’homme a cessé de marcher dans sa vie quotidienne pour reléguer finalement la marche à ce qu’elle est devenue aujourd’hui, une activité de loisir. Précisément parce que la marche est naturelle à l’homme, tout le monde peut marcher car la marche n’est pas réservée aux sportifs ou à la jeunesse; ceux qui auront emprunté un itinéraire culturel européen en auront fait l’expérience. A Lausanne justement se croisent le chemin de Saint-Jacques et la Via Francigena. https://blogs.letemps.ch/dominique-de-la-barre/lausanne-carrefour-des-nations/

  3. Et si ce qui nous rend heureux était simplement de faire quelque chose de différent ? Est ce que quelqu’un qui passe ses journées à se promener seul dans les Alpes ne sera pas plus heureux après avoir passé trois heures à discuter avec des gens dans une pièce avec des ordinateurs ?

    1. Très pertinent ! Je serais curieuse de lire les résultats d’une étude qui répondrait à cette question. Il m’est arrivé de partir plusieurs jours en autonomie et retrouver la “civilisation” améliore en effet l’humeur.

  4. Mon mari a la maladie de Parkinson. Il est paralysé, en fauteuil roulant. Nous avons remarqué qu’il lui est absolument nécessaire de sortir chaque jour dans la nature. Nous habitons un petit village du Languedoc. Donc, oui L’environnement extérieur a des effets bénéfique sur le cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *