Votre mémoire diminue-t-elle? Essayez une stimulation cérébrale profond!

Vous êtes-vous déjà demandé si vous perdiez la mémoire ? Vous aviez oublié le nom de votre meilleur ami, vous ne vous souveniez plus de l’endroit où vous aviez placé vos lunettes, et vous ne saviez plus pourquoi vous étiez allé au réfrigérateur…

Dans le même registre, vous êtes vous aussi déjà demandé si votre dépendance totale à votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur ne risquait pas d’affaiblir votre mémoire ? C’est qu’en utilisant n’importe quel moteur de recherche comme Google, on peut répondre aux questions les plus simples en quelques minutes.

La démence numérique

Ce qui pourrait conduire à une forme de démence numérique, un terme inventé par un neuroscientifique, Manfred Spitzer, qui décrit ainsi une utilisation excessive de la technologie numérique pouvant entraîner la perte de certaine fonction cognitive telle que la mémoire.

La stimulation cérébrale profonde comme moyen de lutte

Des études récentes ont peut-être trouvé la parade et découvert une nouvelle façon d’améliorer la mémoire: en utilisant une stimulation cérébrale profonde. De fait, la stimulation du cerveau a une longue histoire derrière elle. Pendant de nombreuses années, elle a été utilisée pour traiter un certain nombre de troubles neurologiques tels que la maladie de Parkinson, l’épilepsie, la douleur chronique et le trouble obsessionnel-compulsif.

La stimulation cérébrale profonde est également étudiée en tant que traitement expérimental pour la dépression majeure, la récupération d’AVC et la dépendance. La technique implique l’implantation d’électrodes dans certaines zones de votre cerveau. Ces électrodes produisent des impulsions électriques qui régulent une activité neurale anormale. La quantité de stimulation est contrôlée par un dispositif de type stimulateur cardiaque placé sous la peau dans votre poitrine supérieure. Un fil qui se déplace sous votre peau relie cet appareil aux électrodes dans votre cerveau.

Les résultats de la nouvelle étude concernant la mémoire

Ce n’est que récemment qu’un groupe de chercheurs de l’Université de Pennsylvanie a résolu une partie du mystère impliqué dans la stimulation d’une zone du cerveau responsable de la mémoire (l’hippocampe). Michael Mahana ainsi que des neurochirurgiens de 20 autres institutions, ont essayé de déterminer si la stimulation pouvait améliorer la mémoire. Nota bene: les expériences antérieures dans ce domaine avaient produit des résultats mitigés.

La nouvelle étude ouvre des perspectives encourageantes. Il semble que les zones qui fonctionnent mal sont bonifiées par la stimulation qui améliore la capacité du cerveau à coder de nouvelles informations. Cependant, lorsque ces zones fonctionnent bien, la stimulation peut entraver le processus.

L’espoir des chercheurs réside dans le fait que cette approche, semblable au stimulateur cardiaque, pourrait réduire les symptômes de la maladie d’Alzheimer, ainsi que les symptômes d’autres démences et celles des lésions cérébrales traumatiques.

Mais et en attendant

Dans l’intervalle, si vous devenez distrait, cela ne signifie pas que vous développiez une démence à cause de votre smartphone. Et la bonne nouvelle est que vous pouvez empêcher les effets de la démence numérique de Manfred Spitzer en exerçant plus votre cerveau et en abandonnant votre smartphone et tous ces moteurs de recherche utilisés comme une béquille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *