Et si Trump dormait et marchait plus sur les terrains de golf?

Avouons-le : nul besoin d’être un psychiatre pour saisir que quelque chose ne va pas dans le cerveau de Donald Trump. L’homme a plus de 70 ans. Ce n’est pas un mystère qu’à cet âge le cerveau est susceptible de subir une sorte de déclin cognitif. Cela reflète la performance du cortex préfrontal du cerveau qui est responsable de la mémoire, du jugement, de la compréhension et de l’attention, ainsi que du lobe temporal qui recherche et récupère les mots qui ont été stockés dans le cerveau.

Signes des problèmes cognitifs chez Trump

Trump est en train de perdre sa fluidité linguistique. Il a du mal avec son vocabulaire et avec la formulation de phrases complètes. Il répète des mots et il change souvent de sujet à mi-phrase. Il se contredit sur plusieurs de ses décisions. Son agressivité lui a créé des ennemis à l’échelle mondiale et il blâme les autres pour ses erreurs.

Trump est-il privé de sommeil?

Tout cela pourrait être dû au stress, à la frustration, à la colère ou à la fatigue ordinaire. Apparemment, Trump est fier de ne dormir que trois à quatre heures par nuit, donc il pourrait être privé de sommeil. Or les personnes âgées ont besoin de la même quantité de sommeil que les jeunes adultes: normalement de sept à neuf heures par nuit.

En l’absence de sommeil suffisant, les gens deviennent grincheux, irritables, moins attentifs et impulsifs. Quand une personne se réveille, ses capacités de vigilance, de vitesse cognitive, de mémoire et de raisonnement sont diminuées. C’est certainement le pire moment pour envoyer un tweet important: Trump le fait souvent.

Le cerveau de Trump subit-il une atrophie liée à l’âge?

Par ailleurs, avec le vieillissement, le cerveau devient plus petit en raison de la perte de matière blanche plutôt que de la perte de matière grise (cellules neuronales). Ces changements peuvent entraîner un certain nombre de problèmes, y compris ceux liés au multi-tasking et à l’attention. A l’âge de 70 ans, Trump a clairement des difficultés avec les deux. Il semble être incapable de gérer la multitude de décisions qu’il doit prendre dans un délai court. De plus, sa capacité d’attention semble être très faible.

Trump peut-il surmonter son déclin cognitif?

Probablement. Tout d’abord, il devrait avoir plus de sommeil ou améliorer sa qualité de sommeil pour éviter une déficience cognitive continue. Deuxièmement, une bonne alimentation équilibrée a des effets majeurs sur la fonctionnement du cerveau. Peut-être Trump devrait-il limiter son apport quotidien de viande rouge qui est connu pour être malsain. Troisièmement, il devrait faire plus d’exercice physique puisque cela est réputé stimuler le cerveau. Trump est connu pour être un golfeur assidu, mais ce sport n’est très sain… que si l’on marche entre les trous.

Ma conclusion: sauvez votre cerveau Donald Trump et faite plus d’exercice physique!

3 réponses à “Et si Trump dormait et marchait plus sur les terrains de golf?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *