Changer son mode de vie demande du temps

Depuis quelques années, la « Médecine du mode de vie » (ou « Lifestyle Medicine ») fait parler d’elle en Europe et aux Etats-Unis. La différence majeure entre la médecine conventionnelle et la médecine du mode de vie réside dans le fait que la première se contente de traiter les conséquences et symptômes associés à une maladie, en prescrivant un traitement au patient, alors que la seconde s’attaque à la cause de la maladie, soit les habitudes de vie : alimentation inadéquate, sédentarité, stress, manque de sommeil, consommation de tabac et d’alcool. Cela passe notamment par la transmission de connaissances et de compétences en matière de lifestyle, et la mise en pratique d’interventions en vue de traiter et prévenir les maladies non-transmissibles, responsables de près de 70% de la mortalité globale.

Cette médecine préventive a prouvé son efficacité aux Etats-Unis, à tel point que les assurances la prennent en charge. En effet, grâce à cette nouvelle médecine qui inverse et prévient les maladies, les coûts sont fortement réduits. Le Dr Dean Ornish, l’un des précurseurs dans le domaine, a élaboré un programme qui s’articule autour des quatre axes suivants :

  • l’alimentation
  • l’activité physique
  • la gestion du stress
  • le soutien social

En agissant sur ces quatre éléments, les personnes souffrant de maladies chroniques depuis de nombreuses années améliorent considérablement leur qualité de vie et sont plus heureuses.

Rester motivé(e) sur le long terme, si le but est d’améliorer sa santé et se sentir mieux, est bien plus efficace que d’agir en se focalisant sur le risque de développer une maladie. Dans son ouvrage « Undo it », le Dr Ornish affirme que la peur n’a jamais été une bonne source de motivation : fumer tue, et pourtant la consommation de tabac est responsable de plus de 7 millions de morts chaque année ! Quand l’objectif est positif, le courage et les efforts nécessaires au changement d’habitudes fortement ancrées dans notre quotidien ne représentent plus un obstacle.

 

Comment améliorer votre santé ?

Ne pas prendre soin de sa santé revient à la confier au hasard. C’est un peu comme s’embarquer dans une aventure dont on ignore la destination et la durée… est-ce vraiment prudent ?

Changer ses habitudes de vie du tout au tout, tout de suite n’est de loin pas la solution de facilité. Nous évoluons dans le monde de l’immédiateté, qui est exigée en permanence, ce qui fait de nous des êtres profondément impatients. Sans résultats visibles instantanément, notre motivation part en fumée pour laisser place au découragement. Et pourtant, si notre souhait est de modifier nos habitudes de vie pour nous sentir mieux, il est nécessaire d’accorder du temps à notre organisme pour s’adapter et s’habituer à ces modifications. La patience pourrait donc être le meilleur moyen d’y parvenir.

La première étape est de choisir une habitude parmi les quatre proposées par le Dr Ornish, en fonction de l’importance que vous lui accordez et de l’impact que le changement aura sur votre quotidien. Quelle que soit votre priorité, vous devez éprouver du plaisir et de la satisfaction : « If you like it, you will do it » !

Par exemple :

  • Diminuez progressivement votre consommation de protéines animales (viande, poisson, produits laitiers, œufs) et remplacez-la par des protéines végétales (lentilles, quinoa, fèves, pois-chiches, oléagineux)
  • Pratiquez une activité physique régulière qui vous fait du bien et qui est adaptée à votre condition physique
  • Apprenez à gérer votre stress en faisant quelques exercices de respiration plusieurs fois par jour
  • Accordez-vous du temps de qualité avec vos proches et soyez pleinement présent(e)

 

En conclusion

La médecine du mode de vie est une excellente méthode pour savoir prendre les bonnes décisions en matière de santé, comprendre l’impact que nos habitudes ont sur notre santé lorsqu’elles sont adaptées ou non, et être en mesure de rectifier la situation.

Il n’est toutefois pas nécessaire de prendre une décision hâtive et brutale ! Soyez à l’écoute de votre corps lorsque vous modifiez vos habitudes. Vous saurez très vite si ces changements apportent les effets escomptés.

Enfin, abordez cette démarche l’esprit ouvert… l’objectif final étant de vous sentir mieux, plus productif et profondément épanoui !

Alexandra de Toledo

Alexandra de Toledo est pharmacienne. Elle se spécialise dans le domaine du "Lifestyle Medicine" - ou médecine du mode de vie, dont l'objectif est de prévenir, retarder voire même dans certains cas, inverser le cours des maladies chroniques (maladies non-transmissibles), responsables de 75% de la mortalité en Suisse.

Une réponse à “Changer son mode de vie demande du temps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *