Les dessous d’une image: Sandra Calligaro commente ses images de Kaboul

Elle est partie un peu par hasard, pour renouer avec un vieux fantasme. Sandra Calligaro voulait être reporter de guerre. Cela a été l’Afghanistan, mais cela aurait pu être l’Irak. Diplôme d’une école d’art en poche, la Française débarque à Kaboul en 2007. Pour un mois. Elle y passera sept ans, durant lesquels elle ausculte la société afghane plus qu’elle ne côtoie les militaires. «Afghan Dream» est une exploration photographique du pays et de son quotidien, bousculé par treize années de présence internationale. Sandra Calligaro commente quatre de ses images.

 

Les dessous d’une image: Sandra Calligaro commente ses images de Kaboul from Le Temps on Vimeo.

Infos pratiques

Sandra Calligaro: Afghan Dream, du 19 avril au 7 juin, à la Galerie Focale, à Nyon. www.focale.ch

 

 

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *